Message du Ministre des Transports à l'occasion de la 9ème édition de la Journée Africaine de la Sécurité Routière : «En 2019, le Niger a enregistré 6.583 accidents corporels de la route, 929 morts», a déploré M. Mahamadou Karidio

A l’instar des autres pays africains, le Niger a célébré, hier dimanche 15 novembre 2020 la 9ème édition de la Journée Africaine de la Sécurité Routière. A cette occasion, le Ministre des Transports, M. Mahamadou Karidio a livré un message dans lequel il a dressé la situation des accidents de la route au plan mondial, africain et national. A travers son message, le ministre a souligné les efforts consentis par notre pays visant à contribuer à l’amélioration des conditions d’une bonne circulation routière et à une meilleure prise en charge des victimes des accidents de la circulation routière. Il a également saisi l’occasion pour rendre hommage à la Police Nationale, à la Gendarmerie Nationale, aux Sapeurs-Pompiers, aux agents de santé publique et du SAMU pour tout le travail qu’ils abattent pour la sécurité des personnes et des biens sur les routes nigériennes.

Parlant de la situation des accidents de la route, le ministre des Transports a cité le Rapport 2018 de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui rapporte que «les accidents de la route ont fait environ 1.350.000 blessés au niveau planétaire». Ainsi, précise le ministre on enregistre un mort toutes les 24 secondes sur les routes dans le monde. Parlant de cette situation à l’échelle continentale, il a indiqué que le risque de mourir dans un accident de la route est encore plus élevé en Afrique. «En effet, l’Afrique a un taux de 26,6 décès pour 100.000 habitants, contre une moyenne mondiale de 18,2 pour 100.000 habitants», précise-t-il.

Au plan national, «la situation de l’insécurité routière est très préoccupante dans notre pays. En 2019, notre pays a enregistré 6.583 accidents corporels de la route, 929 morts, 3.484 blessés graves et 58.638 blessés légers. En terme de mortalité, notre pays est classé 21ème en Afrique sur 34 pays», a déploré le ministre des Transports. Les responsabilités par rapport aux causes de ces accidents sont partagées. Le ministre a indiqué que, ces accidents sont en grande partie imputables au mauvais comportement des usagers sur les routes, au mauvais état des véhicules et au mauvais état des routes.

Pour améliorer la sécurité routière, plusieurs mesures et initiatives ont été prises par le Gouvernement parmi lesquelles, le ministre Karidio cite l’élaboration d’une Stratégie Nationale de la Sécurité Routière 2017-2025, avec pour objectif de réduire de 50% le nombre des accidents de la route ; la création de l’ANISER à travers la loi N°2014-62 du 05 novembre 2014 portant code de la route. «Cette agence a été créée conformément aux exigences de la Charte Africaine sur la Sécurité Routière et de la Directive N°12/2009/CM/ UEMOA du 25/09/2009 portant institution d’un schéma harmonisé de gestion de la sécurité routière dans les Etats de l’UEMOA», a-t-il précisé. Ce nouveau Etablissement Public à Caractère Administratif (EPA) a pour mission de promouvoir, de coordonner et de suivre les actions et les programmes de prévention et de sensibilisation en matière de sécurité routière, afin de réduire la fréquence et la gravité des accidents de la route qui endeuillent, chaque année, de nombreuses famille.

Le gouvernement a déjà procédé à la mise en place des organes de direction et de gestion de l’ANISER en 2018. Il a aussi mobilisé des ressources financières au niveau de l’Etat, des institutions étatiques et des Partenaires Techniques et Financiers (PTF). «L’engagement de l’Etat pour l’opérationnalité de l’ANISER s’est traduit par l’adoption le 30 juillet 2020 de deux nouveau décret pour octroyer des ressources supplémentaires à l’ANISER et de l’allocation d’une quote-part  de la redevance du permis de conduire biométrique et l’appui du Fonds d’Entretien Routier (FER). A terme, un Fonds National de la Sécurité Routière sera créé conformément à la Directive de l’UEMOA», a annoncé le Ministre des Transports.

Le ministre Karidio a saisi cette occasion pour adresser les félicitations des plus hautes autorités du pays à la Police Nationale, à la Gendarmerie Nationale, aux Sapeurs-Pompiers, aux agents de santé publique et du SAMU pour tout le travail qu’ils abattent, jours et nuits, à travers leurs démembrements dans toutes les régions, pour la sécurité des personnes et des biens sur les routes nigériennes.

 Ali Maman(onep)

 16 novembre 2020

Source : http://www.lesahel.org/