Les turpitudes de Dahiru Mangal : Les comptes bancaires de l'homme d'affaires nigérian à Niamey, saisis

Les turpitudes de Dahiru Mangal : Les comptes bancaires de l'homme d'affaires nigérian à Niamey, saisis

Dahiru Mangal, un hôte encombrant ? Certainement. D'après une source policière digne de foi, l'homme d'affaires nigérian actuellement empêtré dans un imbroglio financier qui est d'ailleurs à la base de son départ précipité de Niamey. Les faits reprochés à Mangal sont graves et portent sur des milliards de francs CFA. Sur les conseils avisés de ses avocats, une société de la place a d'ailleurs fait saisir les comptes bancaires de l'entremetteur politique nigérian. Et, aussitôt informé de ces représailles judiciaires contre lui, Dahiru Mangal a précipitamment quitté le Niger de peur de voir saisir l'aéronef à bord duquel il voyageait. Selon notre source, c'est sans crier gare qu'il a quitté Niamey. Sur fond d'échecs des démarches de lobbying entreprises auprès de certains leaders politiques.

À Niamey où il est venu parader, Mangal doit plus d'un milliard à Niger airways, la compagnie nationale de transport aérien créée pour faciliter le hadj aux pèlerins nigériens. Une dette qu'il n'est pas prêt d'honorer. Il doit également plus d'un milliard à des banques primaires de la place, sans compter quelques 600 millions qu'une société de la place attend toujours de recouvrer avec lui. Mangal prend son temps pour payer ses dettes et cela irrite au plus haut point ses créanciers.

Albadé Abouba, furieux contre Mangal après l'exploitation tendancieuse de la photo de leur rencontre

Tout est parti d'une photo montrant Albadé Abouba, le président du Mouvement patriotique pour la République (Mpr, Jamhuriya), en compagnie de Dahiru Mangal, le sulfureux homme d'affaires devenu persona non grata dans son propre pays. Une photo vulgarisée à dessein par l'hôte encombrant d'Albadé et qui n'a pas manqué de courroucer le président du Mpr Jamhuriya. Il a d'ailleurs, selon notre source, appelé Dahiru Mangal pour lui exprimer sa déception et sa colère quant à l'exploitation politicienne qui est faite de cette photo à laquelle il s'est prêté par simple courtoisie. Le mal est déjà fait. Dans le pays entier, la rumeur a couru que Mangal est arrivé à Niamey avec pour mission de démarcher certains leaders politiques, précisément Albadé Abouba et Seïni Oumarou. Selon la rumeur, l'homme d'affaires nigérian les aurait rencontrés et que les deux leaders politiques auraient déjà succombé aux sirènes de l'émissaire du pouvoir. Une insulte à l'honneur et à la dignité de Seïni et d'Albadé qui savent, mieux que ceux qui s'agitent, qui est Dahiru Mangal et quelle est sa situation actuelle.

Boukary Sani dit Zilly, l'homme de main de Dahiru Mangal à Niamey Banni de son pays, le Nigeria, Dahiru Mangal est un homme d'affaires pratiquement ruiné et porté à bout de bras par le régime de Niamey dont il est un proche ami. Poursuivi pour de nombreuses infractions, il s'est réfugié à Dubaï d'où il poursuit ses activités douteuses, avec comme hub principal la capitale nigérienne. Le transport des pèlerins est notamment sa chasse gardée et son homme de main sur place, Boukary Sani dit Zilly, est bien introduit dans les cercles du pouvoir dont il est un député au cours des deux législatures de la 7e République. Il n'a rien à envier à son mentor nigérian puisque son nom a été cité dans l'affaire du trafic des devises, en août 2015. Une somme astronomique de près de 10 milliards en devises étrangères (euros et livres sterling) saisie sur des commerçants par la douane nigérienne, à l'aéroport Diori Hamani de Niamey.

Ni Albadé ni Seïni n'a accordé la moindre attention à Mangal

Arrivé à Niamey en rescousse à la campagne de Bazoum Mohamed, en panne de soutiens pour le second tour de l'élection présidentielle, Dahiru Mangal a lamentablement échoué selon notre source. D'abord avec Albadé Abouba avec lequel il n'a eu aucun échange portant sur l'élection présidentielle. Pas la moindre allusion lors de leur rencontre. Mangal est reparti comme s'il était venu. Seul brouillard, la fameuse photo qui a servi à faire croire à l'opinion publique nationale que Dahiru Mangal a fait plier Albadé et Seïni pour le compte de Bazoum Mohamed. Ensuite avec le président du Mnsd Nassara, annoncé avoir eu un entretien de même nature avec l'homme d'affaires nigérian. L'intéressé a vite fait de couper court à la rumeur en démentant, par voie de communiqué signé d'un proche, toute rencontre avec l'hôte encombrant.

Laboukoye