23ème session du comité interministériel de lutte contre la propagation de la COVID-19 : Quelques progrès dans l’application ou la mise en œuvre des différentes mesures mais beaucoup reste à faire pour le respect des mesures barrières qui ont été édictées

 

La 23ème session du comité interministériel de Lutte contre la Propagation de la COVID-19 s’est tenue hier dans la grande salle du Ministère des Mines, sous la présidence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement et Président dudit Comité, SEM. Brigi Rafini. Les travaux ont essentiellement porté sur l’état de mise en œuvre de la riposte, l’état de mise en œuvre des mesures qui sont adoptées, la question de l’acquisition du vaccin par notre pays, l’examen d’un projet de décret qui non seulement détermine les différentes infractions liées à la lutte contre la pandémie de Coronavirus mais aussi des sanctions qui sont proposées et la validation des propositions.

Dans son mot introductif, le Premier Ministre a d’abord attiré l’attention des membres sur l’intérêt de mettre toute leur volonté, toute leur détermination dans la lutte contre cette pandémie. Il faut que notre pays puisse s’en sortir à l’instar d’autres pays qui sont en train de lutter, a-t-il indiqué. Même si la première vague de cette pandémie a été sous contrôle, il n’en est pas de même pour cette deuxième vague que le peuple nigérien sent et ressent de manière la plus marquée, a rappelé SEM. Brigi Rafini. « Nous devons nous préparer, nous devons nous armer de toutes les capacités nécessaires pour avoir des résultats acceptables pour notre pays », a-t-il déclaré. Il y a certes quelques relâchements au niveau de la communauté, des citoyens et même au niveau de l’élite, a reconnu le Premier Ministre ; il va donc falloir que le Comité se ressaisisse. Après ces mots introductifs du Premier Ministre et Président du Comité, le ministre de la Santé Publique par intérim, M. Ahmed Boto a fait une présentation de la situation de la pandémie à la date du 20 janvier 2021 ainsi que des actions entreprises pour arrêter sa propagation.

Ainsi, tout au long de la mi-journée, les membres du comité ont étudié point par point toutes les propositions soumises à leur appréciation et ont apporté des corrections, des modifications, des suggestions et des éclaircissements par rapport à certains points. Ils ont surtout insisté sur les efforts qui sont faits pour que notre pays accède le plus rapidement possible à cette solution de vaccin. Les membres duComité ont en effet constaté un problème d’application des mesures édictées par le gouvernement et les autorités sanitaires et ont essayé de voir les dispositifs qu’ils doivent mettre en place pour que ces mesures soient effectivement mises en application. Ces discussions ont amené le Premier Ministre, Chef du Gouvernement et président du Comité à tirer les conclusions suivantes : « la deuxième vague nous amène à dire que nous sommes vraiment dans l’obligation de nous organiser mieux pour être très performant devant cette pandémie qui risque de connaitre encore des jours difficiles. Notre comité doit au besoin se redynamiser, se restructurer pour faire face à la situation avec plus d’efficacité ». Le comité doit accélérer toutes les démarches qui sont présentement en cours pour effectivement acquérir le vaccin dans le plus bref délai, recommander au Conseil des Ministres d’adopter un programme qui lui sera proposé pour cette recherche de vaccin pour notre pays. SEM. Brigi Rafini a en outre  recommandé très fortement aux citoyens nigériens de respecter scrupuleusement toutes les mesures barrières qui ont été édictées par le gouvernement et les autorités sanitaires. « Nous avons considéré que toutes ces mesures ne peuvent connaitre une bonne application sans un régime de sanction, nous avons examiné une proposition du décret qui va régir les sanctions à appliquer en cas d’inobservation des obligations qui ont été édictées par le gouvernement et les autorités sanitaires pour lutter contre la Covid-19), a conclu le Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

Par Aïchatou Hamma Wakasso

22 janvier 2021
Source : http://www.lesahel.org/