Elections apaisées au Niger : Le Médiateur de la République lance une campagne nationale de sensibilisation

Elections apaisées au Niger : Le Médiateur de la République lance une campagne nationale de sensibilisation

Le Médiateur de la République, Me Ali Sirfi Maïga a procédé, dimanche dernier à Zinder, à la cérémonie de lancement de la campagne de sensibilisation pour des élections apaisées au Niger. Cette campagne qui coïncide avec la campagne électorale pour le deuxième tour de l’élection présidentielle s’étendra dans plusieurs localités de notre pays et sera menée en partenariat avec le PNUD et l’ONG World Vision Niger. La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence des autorités administratives et coutumières de la région, des représentants des partis politiques, ceux des organisations de jeunesse, ainsi que de nombreux invités.

Dans l’allocution qu’il a prononcée à cette occasion, le Médiateur de la République a indiqué que ce n’est pas une campagne pour les élections, mais une campagne d’encadrement préventif des élections. Me Ali Sirfi Maïga a souligné que trois épreuves méritent l’attention  consciencieuse et sereine des citoyens. «Ces trois épreuves sont l’insécurité, du fait des attaques terroristes à l’Est et à l’Ouest, les conflits communautaires et les conflits politiques, qui sont emblématiques des périodes électorales. Les deux premiers types de conflits sont connus, et un peu localisé, avec tout leur potentiel explosif. Le troisième, le conflit pouvant naitre des malentendus politiques est certes contextuel et éphémère, mais avec aussi un grand potentiel explosif  car, il est alimenté par la passion, l’émotion et l’excitation incontrôlée», a dit le Médiateur de la République.

Me Ali Sirfi Maïga a ajouté qu’il ya lieu alors de prévenir, à la veille de ce scrutin du 21 février, tous les malentendus qui pourraient venir déstabiliser la légendaire harmonie sociale qui caractérise notre pays. «En un mot, il s’agit, pour tout citoyen, de participer à la consolidation de l’unité nationale et de la cohésion sociale, par un comportement exemplaire et ce, jusqu'à la fin du processus. Dans cette œuvre, les citoyens que nous sommes doivent prendre en considération le Niger, en regardant son passé, son actualité, ses intérêts, son avenir, mais surtout son devenir immédiat. Il ne s’agit donc pas de considérer les positionnements des partis politiques ou celui des hommes politiques pour déterminer sa contribution pour le Niger. Il s’agit tout simplement de se comporter de manière citoyenne, en consentant tous les sacrifices moraux intellectuels, religieux permettant de préserver le Niger de tout trouble, de tout désordre qui peut provoquer le retard de notre développement, ou le recul de notre démocratie. J’ose espérer qu’en chacun de nous, il prévaut ce sentiment national et patriotique qui consiste à placer les intérêts supérieurs du pays, devant toute autre considération» a souligné Me Ali Sirfi Maïga.

Le Médiateur de la République a indiqué qu’en somme, le but de cette caravane consiste à demander aux Nigériens d’adhérer massivement à leur formation primordiale, la République du Niger, une et indivisible, parce que les hommes passent, mais la nation demeure et les véritables activistes de la nation ce sont les citoyens. «Chers concitoyens, ne soyez pas distraits par la politique. Vivez la campagne sans aucune passion et votez en ayant à l’esprit votre beau pays, le Niger. Chers concitoyens, ne soyez pas les soldats des hommes politiques, restez soldats de la Nation et cultivez la paix» a lancé Me Ali Sirfi Maïga. Il a enfin remercié le PNUD et l’ONG Internationale Word Vision Niger, pour leur appui et leur accompagnement.

Oumarou Moussa

09 février 2021
Source : http://www.lesahel.org/