Fin de la visite de travail et d’amitié du Président de la République à Bruxelles (Belgique) : Le Président Issoufou Mahamadou a abordé plusieurs sujets avec des responsables du Conseil européen, dont la sécurité et le partenariat pour le développement

Fin de la visite de travail et d’amitié du Président de la République à Bruxelles (Belgique) :Le Président Issoufou Mahamadou a abordé plusieurs sujets avec des responsables du Conseil européen, dont la sécurité et le partenariat pour le développement

Au terme d’une visite de travail et d’amitié de trois jours (du 09 au 11 février 2021) qu’il a effectuée à Bruxelles, en Belgique, sur invitation du président du Conseil européen, M. Charles Michel, le Président de la République, Chef de l’Etat, S.E.M Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey, hier dans l’après-midi.

Il faut rappeler qu’à son arrivée, mardi dernier à l’Aéroport national de Zaventem de Bruxelles, le Chef de l’Etat a été chaleureusement accueilli par l’ambassadeur du Niger auprès du Royaume de Belgique, S.E.M Idé Alhassane, le Coordinateur des ambassadeurs Afrique de l’Ouest, l’ambassadeur du Mali, S.E.M Mamadou Mondjou Bertho, et leur homologue de la République Islamique de Mauritanie, S.E.M Mohamed Mahmoud Ould Brahim Khil. Etaient également présents à l’accueil le personnel de l’ambassade du Niger et les représentants de la diaspora nigérienne vivant en Belgique.

Comme on le sait, depuis l’accession à la magistrature suprême de l’Etat du Président Issoufou, la coopération entre l’Union Européenne et le Niger a toujours été excellente. Il est alors important de souligner les efforts du Chef de l’Etat durant ses deux mandats, concernant le raffermissement des relations avec l’Union Européenne, premier partenaire du Niger, notamment dans la lutte contre le terrorisme au Niger et au sahel, la question migratoire et la coopération au développement.

Plusieurs rencontres étaient au cœur de la visite du Chef de l’Etat à Bruxelles. Ainsi, SEM. Issoufou Mahamadou s’est d’abord entretenu avec le président du Conseil Européen, M. Charles Michel, au cours d’une réunion élargie aux deux délégations avec un respect strict des règles sanitaires en vigueur.

Le Président de la République a aussi rencontré le vice-président de la Commission Européenne, Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, M. Josep Borell. Le Chef de l’Etat a également échangé avec la commissaire européenne aux partenariats internationaux, Mme Jutta Urpilainen.

Les grands responsables de l’Union Européenne ont dans un premier temps félicité et remercié le Président de la République pour tous ses efforts et son leadership en Afrique en général, et au Niger en particulier, durant ses mandats en vue de relever les défis régionaux.

Au cours des échanges, ils ont particulièrement évoqué la question sécuritaire au Niger et au Sahel, la pandémie de la Covid-19, ainsi que le partenariat sur le développement économique et social du Niger. Ils ont également abordé le sujet relatif à l’examen du nouvel instrument de financement de la coopération au développement de l’Union Européenne après l’expiration de l’accord de Cotonou en 2020.

Dans le Cadre financier pluriannuel (CFP) de l’Union Européenne proposé pour la période 2021-2027, on retient que la coopération avec les Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique sera financée sur le budget de l’UE par l’instrument de voisinage, de coopération au développement et de la coopération internationale en remplacement du Fonds Européen de Développement (FED).

Cette visite du Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou est une opportunité pour le Niger, un pays bien écouté, qui donne des signaux très positifs par rapport à la lutte contre le terrorisme et le changement climatique, à la démocratie et à la bonne gouvernance, pour ne citer que ces exemples.

Notons que le Président de la République était accompagné dans ce déplacement par le ministre d’Etat, ministre directeur de cabinet, M. Foumakoye Gado, et du ministre des Finances, M. Mamadou Diop.

Par Saadi Sanda, AP/Ambassade du Niger à Bruxelles

12 février 2021
Source : http://www.lesahel.org/