Déclaration de l’Intersyndicale des travailleurs du Niger : L’intersyndicale déplore les violences post électorales, la coupure de l’internet et exhorte les nigériens au calme et à la sérénité

L’Intersyndicale des travailleurs du Niger a tenu hier 04 Mars, au siège de l’USTN, une session extraordinaire. Et cela afin d’examiner la situation née de la gestion du processus électoral et de la publication par la CENI des résultats globaux provisoires. Et aussi rendre publique une déclaration, suite aux différentes exactions qui en ont découlées.

Dans la déclaration lue par le Secrétaire général de l’USTN, M. Zama Allah Mahaman, l’ITN a constaté avec regret, les violences qui ont suivi la publication des résultats globaux provisoires et qu’elle a qualifiées d’élection dont les résultats ont provoqué des violences aussi graves dans l’histoire électorale du Niger. « L’état de psychose générale engendré par les violences post électorales  ont occasionné mort d’hommes et d’importants dégâts matériels », a souligné  M. Zama Allah Mahaman.

A cet effet a-t- il poursuivi, l’intersyndicale des travailleurs du Niger  a déploré  les interpellations et arrestations consécutives à ces évènements ainsi que les graves atteintes aux libertés et droits fondamentaux tels que stipulés par la Constitution. La suspension de la fourniture de l’internet, a-t-il affirmé, affecte principalement certaines catégories de citoyens et de citoyennes. A cela s’ajoute les conséquences néfastes de ces violences et des mesures prises par le gouvernement sur les activités de tant de travailleurs et services ainsi que l’économie du pays.

Ainsi, a fait savoir M. Zaman Allah Mahaman, l’Intersyndicale des travailleurs du Niger, résolue à participer à la consolidation des acquis de la République et de l’Etat de droit, demande la libération de toutes les personnes interpellées. Et cela jusqu’à ce que les responsabilités soient situées. Aussi, invite les acteurs à renouer avec le dialogue pour éviter au pays des lendemains incertains et appelle la Cour constitutionnelle, dernier rempart, à être absolument  et strictement impartiale et à juger sur les faits pour prévenir des précédents préjudiciables à la paix et à l’Etat de démocratie. A ce titre, il a rappelé au gouvernement qu’en prélude à ces élections, les organisations syndicales ont plusieurs fois attiré son attention sur les conséquences déjà perceptibles des agissements des acteurs du processus électoral  

Toutefois a soutenu le secrétaire général de l’USTN, l’intersyndicale des travailleurs du Niger, salue la maturité d’esprit et le niveau de citoyenneté du peuple nigérien lors des dernières élections.  

Enfin, il a exhorté le peuple nigérien au calme et à la retenue.

Par Yacine Hassane

05 mars 2021
Source : http://www.lesahel.org/