Visite du Ministre de la Communication à Maradi : Vérifier les conditions de travail des agents de l’ORTN à l’heure de l’installation de la TNT

Le ministre de la communication, M. Boubacar Issoufou Djibo était en visite de travail à Maradi, du 21 au 22 Mars 2021. Au cours de cette mission, le ministre et sa délégation ont visité le Centre d’émission Radio-télévision  (CETV) de Maradi (communément appelé Faisceaux) où il a reçu d’amples explications sur son fonctionnement. Le ministre est allé voir de visu, le degré d’avancement de la migration en cours vers la TNT. Quelques doléances relevant du vieillissement des installations ont été transmises au ministre.

A la station régionale ORTN de Maradi, le ministre a visité les locaux de ce service qui sont très exigus. Dans l’enceinte, il a pu constater le nouveau matériel entreposé dans la cour, matériel qui servira à équiper la nouvelle maison de la Télévision Régionale. Le responsable par intérim de la Radio a plaidé pour le placement de ce matériel à l’abri des intempéries.

Le Ministre de la communication s’est ensuite rendu sur le chantier de construction de la maison de la télévision régionale. Un domaine qui comporte un bâtiment à deux niveaux devant servir de local pour la télévision et la radio régionale et le centre de presse. Tous ces bâtiments sont en voie de délabrement avancé sans avoir été achevé et réceptionnés. Les portes rongées par les termites, les plafonds affaissés, des termitières dans tous les coins, bref, tout est à reprendre pour que cette Maison de la radio voie le jour. 

Au terme de cette visite, le ministre a déclaré avoir trouvé à l’ORTN de Maradi, un  personnel engagé. « Certes, le local est vétuste, mais les agents donnent le meilleur d’eux-mêmes », a-t-il reconnu. Concernant la nouvelle maison de la radio qui est un chantier inachevé depuis 2015, lors de Maradi Kolliya, le ministre a reconnu qu’il subsiste des difficultés entre l’entrepreneur et le porteur du programme. « Le bâtiment est en train de prendre un coup, il est dans un état de dégradation avancé. C’est le lieu d’agir immédiatement, de faire le point de l’exécution du projet et de voir qui peut prendre la finition en charge», a-t-il dit.

«Ici il ne s’agit pas finition, mais de la reprise de beaucoup de choses car les termites ont presque tout désintégré», a-t-il précisé.

Enfin, le ministre et sa délégation se sont rendus à la Radio Saraounia de Maradi, victime d’un incendie le 4 mars 2021 qui a tout consumé. Il s’agit pour lui de se rendre compte de l’étendue du sinistre et d’exprimer sa solidarité avec les responsables et les agents de ce groupe de presse. Le ministre de la communication a regretté que cela soit arrivé à une chaine de radio dynamique, très écouté et qui contribue beaucoup à l’épanouissement de la population de Maradi. «Nous allons réfléchir dès notre retour à Niamey, voir du côté du gouvernement ce qui est possible pour accompagner le promoteur de cette radio et par là, sauver les emplois que cette radio assure», a confié M. Boubacar Issoufou Djibo.

Tiémogo Amadou, ANP-ONEP Maradi

23 mars 2021
Source : http://www.lesahel.org/