Témoignage du président de la Commission de la CEDEAO : «Je voudrais réaffirmer le soutien et l’engagement de la CEDEAO dans toutes ses composantes et ses institutions à accompagner l’action du président Bazoum et le Niger ...

Le président de la Commission de la CEDEAO M. Jean Claude Kassi Brou a assisté, le vendredi 2 avril 2021, à la cérémonie d’investiture du président de la République du Niger, Mohamed Bazoum. Quelques temps après la cérémonie, le président de la Commission de la CEDEAO s’est confié aux médias pour féliciter d’abord le peuple nigérien, puis le président sortant pour cet acte historique. M. Jean-Claude Kassi Brou s’est dit également confiant quant aux perspectives annoncées par le Président Mohamed Bazoum. «Et je voudrai, en plus de le féliciter, réaffirmer le soutien et l’engagement de la CEDEAO dans toutes ses composantes et ses institutions pour accompagner l’action du président Bazoum, accompagner le Niger dans sa quête de progrès économique et social», a déclaré M. Brou.

«Nous sommes très heureux d’être invité à participer à cet événement historique. En effet, c’est la 1ère fois que le Niger vit une alternance démocratique où un président élu qui finit son mandat conformément à la constitution passe le témoin à un autre président élu. Je voudrais saluer et féliciter d’abord le peuple nigérien qui a joué pleinement son rôle à travers des élections qui ont été ouvertes, transparentes et compétitives. Le peuple a fait son choix. Je voudrais aussi féliciter le président Issoufou Mahamadou. Il a marqué l’histoire de son pays d’abord en respectant la constitution mais également en faisant en sorte que les élections soient organisées dans de très bonnes conditions. On a vu, on a entendu, on a pu noter tout ce qu’il a fait pendant ces dernières années, tant sur le plan du développement économique, du développement social, des infrastructures. Il y’a eu beaucoup de progrès au Niger. C’est tout à son honneur et nous souhaitons le féliciter pour cela.

Chaque pays est un cas particulier. Nous avons vécu aujourd’hui un transfert démocratique du pouvoir. Il faut pour cela féliciter le président Issoufou qui mérite amplement le prix Ibrahim 2020 qui lui a été décerné. Nous voulons aussi féliciter le président Mohamed Bazoum pour sa victoire, une victoire éclatante. La commission de la CEDEAO a accompagné le processus électoral nigérien. Nous avions déployé des observateurs qui ont effectivement fait leur travail. Nous l’avons entendu à travers son discours d’investiture, son message au peuple nigérien. C’est un message plein d’espoir, un message qui donne un sens à l’histoire pour le pays et surtout aussi qui donne des perspectives. Le président Mohamed Bazoum a beaucoup insisté sur l’éducation. Il est revenu à trois reprises sur l’éducation et celle de la jeune fille en particulier. Je crois que c’est important de le souligner. Dans nos pays, l’éducation des enfants et des jeunes filles est importante. Elle est source de progrès, de développement économique et de stabilité sociale.

Le président Mohamed Bazoum a aussi marqué, et j’en ai été très heureux, sa détermination à lutter de manière décisive contre le terrorisme, à accompagner le progrès économique et social du pays. Et je voudrais, en plus de le féliciter, réaffirmer le soutien et l’engagement de la CEDEAO dans toutes ses composantes et ses institutions à accompagner l’action du président Bazoum, accompagner le Niger dans sa quête de progrès économique et social.

Nous avons également noté avec beaucoup de plaisir, la volonté et la détermination du président Mohamed Bazoum de travailler pour tous les Nigériens. Il est le président de tous les Nigériens. Nous avons aussi noté sa volonté de travailler avec toute la classe politique, avec l’opposition pour construire ensemble un pays de paix, de progrès et de stabilité, pour une réconciliation. Nous pensons que cela est très important parce que la construction d’un pays et l’avenir d’un pays passent par la stabilité. Nous ne pouvons donc que souhaiter plein succès au président de Mohamed Bazoum, féliciter encore le peuple nigérien et souhaiter un bel avenir au Niger. Cela parce qu’un bel avenir pour le Niger, c’est aussi un bel avenir pour la CEDEAO, car comme il l’a dit dans son discours, le Niger est situé dans une position géographique qui touche plusieurs régions ; plusieurs pays de la CEDEAO. Et donc, la paix, la stabilité et le progrès économique et social du Niger, c’est également la paix, la stabilité, le progrès économique et social pour la région CEDEAO. Nous sommes très heureux d’être un acteur et d’avoir accompagné ce processus historique au Niger. Bien évidemment nous sommes disposés à jouer notre rôle pour accompagner le Niger dans sa quête de progrès économique et social».

Propos recueillis par Siradji Sanda(onep)


06 avril 2021
Source : http://www.lesahel.org/