Maradi : Remise d’équipements d’irrigation par la FAO aux maraichers de la Ville de Maradi affectés par les inondations

Le chef  du sous-bureau FAO Maradi, M. Adamou Mahamane a procédé, hier matin à l’hôtel de Ville de Maradi, à la remise d’un don de 20 motopompes au profit des maraîchers de la ville de Maradi affectés des inondations. Ces 20 motopompes seront réparties entre huit (8) sites exploités par les maraichers de la capitale économique.

Lors de la remise du don, le chef sous-bureau FAO Maradi a indiqué que faisant suite à la requête du Président de la Délégation spéciale de Maradi, la FAO a vite répondu en mettant à la disposition des exploitants de la vallée de Goulbi Maradi affectées par les inondations, des semences potagères et des motopompes. Pour lui, la FAO entend poursuivre les appuis à travers des projets plus structurés pour renforcer l’agriculture urbaine et péri-urbaine qui est sérieusement affectée par les inondations et la pandémie CIVID-19. Il a indiqué que son institution a mis à la disposition des agriculteurs de la région de Maradi 50 tonnes de semences de maïs et plus de 3000

sachets de semences de tomate, de chou, de laitue et de carotte; du matériel et des équipements d’irrigation. M. Adamou Mahamane espère que les appuis de la FAO et ses partenaires permettront aux ménages vulnérables d’agriculteurs maraichers bénéficiaires de réduire les effets des inondations sur leurs productions et de renforcer leur résilience dans ce contexte difficile de covid-19.

Le 2ème Vice-président de la Délégation spéciale de Maradi, M. Mahamane Mansour Laouali a remercié la FAO et ses partenaires qui n’ont ménagé aucun effort pour secourir les populations. «La FAO aide la ville de Maradi à travers ses agriculteurs en leur fournissant des semences. Nous les remercions infiniment» a-t-il dit. Mahamane Mansour Laouali a insisté auprès des bénéficiaires pour qu’ils fassent un bon usage de ces motopompes qui amélioreront à coup sûr les rendements dans les exploitations.

Tiémogo Amadou, ANP-ONEP Maradi

15 avril 2021
Source : http://www.lesahel.org/