Politique : Un manipulateur dans le gouvernement ?

Il s’appelle Alkassoum Indatou, un homme peu connu par le commun des nigériens. Président du conseil d’administration de la COMINAK depuis l’arrivée de Issoufou Mahamadou à la tête de l’Etat en 2011, il est coordonateur de la Mouvance pour la renaissance du Niger (MRN), Alkassoum Indatou est un homme de l’ombre. Il est aussi connu dans les milieux associatifs. Car, son rôle au sein du parti, selon un responsable du PNDS, serait de rester à l’ombre pour exécuter des taches les plus impensables. Toujours disponible à rencontrer des responsables syndicaux et de la société civile pour les amadouer à suivre leur logique du PNDS. Du reste, selon le témoignage d’un ancien cadre de l’union des scolaires nigériens (USN), Alkassoum Indatou serait spécialisé dans la persuasion des responsables syndicaux. Surtout en période de grève pour lever les mots d’ordre. Toujours, selon l’ancien cadre de l’USN, il interviendrait, également, dans le choix des dirigeants des structures syndicales et associatives que leur parti pourrait manipuler. A cet effet, selon une source interne au PNDS, il aurait une caisse noire à sa disposition. En tout cas, selon beaucoup de témoignages recueillis dans des milieux syndicaux, le sieur Indatou aurait eu, plusieurs fois, à intervenir pour « casser des mouvements ». Il serait ‘’le monsieur’’ syndicats et associations au sein du PNDS. A ce titre, il aurait joué un rôle dans la conduite de certains syndicats et associations de 2011 à ce jour. Sur le plan politique, Alkassoum Indatou est coordonateur de la MRN depuis 2011. Dans ce cadre, il aurait joué un rôle clé dans plusieurs nominations aux postes supérieurs de l’Etat. C’est pourquoi, dans son parti, certains le soupçonnent d’être très riche. Et pour certains habitants du quartier Talladjé, il serait propriétaire d’une grande entreprise de conservation de produits agroalimentaires. C’est donc cet homme qui plastronne aujourd’hui à la tête du ministère de la Défense.

A.S