A la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat s’entretient avec le chef de la diplomatie Egyptienne et une délégation de la mission de l’Union Européenne au Niger

Le Président de la République Mohamed Bazoum a reçu successivement en audience, hier après-midi, le ministre Egyptien des Affaires Etrangères, M. Sameh Shoukry ainsi que l’Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union Européenne Dr Denisa Elena Ionette accompagnée de la Cheffe de Mission EUCAP SAHEL Niger Mme Antje Pittelkau.

Le ministre Egyptien des Affaires Etrangères, M. Sameh Shoukry, qui a été reçu le premier, a indiqué que sa visite s’inscrit dans le cadre de la promotion des relations bilatérales entre le Niger et l’Egypte. Mais c’est aussi, a-t-il dit, pour transmettre un message du Président égyptien à travers lequel le Président Al Sisi présente ses vœux de succès et de réussite au Président de la République du Niger, M. Mohamed Bazoum.

Il a ajouté que la seconde raison de sa visite est de mettre au courant le Président Bazoum des dernières informations relatives au barrage de la renaissance de l’Ethiopie. En effet, a-t-il expliqué, durant 10 ans l’Egypte a essayé de conclure un accord avec l’Ethiopie concernant le barrage d’Assouan. Cependant, a-t-il déploré, «malgré les bonnes intentions de l’Egypte, ils se sont toujours heurtés à une attitude obstinée de la part de l’Ethiopie concernant le sujet». Et à cet égard, a indiqué M. Sameh Shoukry, s’ils n’arrivent pas après tout ce temps à un accord légal et contraignant avec l’Ethiopie, ils mettront la communauté internationale devant ses responsabilités parce que cela pourrait conduire à une instabilité en Afrique de l’Est en particulier et en Afrique en général.

Relativement, au rôle du Niger dans ce différend, le diplomate égyptien a affirmé qu’étant membre non permanent du Conseil de Sécurité, son pays s’attend à ce que le Niger, comme d’habitude, joue son rôle pour promouvoir et protéger la paix et la stabilité dans la région. «Nous n’allons pas rester et attendre les actions unilatéralistes que l’Ethiopie prenne à cet égard-là en négligeant totalement les accords et les relations de bonne coopération entre les pays voisins», a déclaré M. Sameh Shoukry. Toutefois, a-t-il conclu, l’Egypte a confiance en l’Union Africaine et en la présidence du Président Tshisekedi pour arriver à un accord légal entre les trois pays du Nil bleu qui peut en même temps sauvegarder les besoins de l’Egypte, du Soudan et de l’Ethiopie, et cela en eau, en développement et en hydro électrique.

La 2ème audience a été accordée à l’Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union Européenne au Niger, Dr Denisa Elena Ionette, accompagnée de la Chef de Mission de EUCAP SAHEL Niger, Mme Antje Pittelkaud. D’après Dr Denisa Elena Ionette leur entrevue avec le Président de la République a porté sur des dossiers relatif au renforcement de l’appui que l’Union Européenne, à travers différents instruments notamment la mission EUCAP Sahel, fournit pour le renforcement des capacités des forces de sécurité intérieure du Niger. La Cheffe de la Délégation de l’UE au Niger a souligné que la Mission EUCAP SAHEL Niger, qui a presque 9 ans dans le pays, fait ces preuves. «C’est un travail qui donne des résultats et qui va continuer d’en donner», a-t-elle dit. Aussi, Dr Denisa Elena Ionette a fait savoir que dans le mandat actuel de la mission, il est prévu plus d’appui, de conseil, de stratégie et d’expertise en appui aux facteurs de décisions au niveau du ministère de l’Intérieur mais également au niveau des forces de sécurité intérieure. C’est donc un progrès qualitatif sur le plan des résultats parce que la mission travaille selon une approche intégrée avec d’autres instruments d’actions externes de l’Union Européenne et bien sûr avec les Etats membres.

Rahila Tagou

22 avril 2021
Source : http://www.lesahel.org/