Altercation verbale entre deux ministres en plein conseil des ministres : Face à l’»impérialisme» de mauvais aloi d’Ahmed Jidoud, Salamatou Gourouza menace de démissionner

Une altercation verbale aurait opposé, en plein conseil des ministres, le ministre des Finances, Ahmed Jidoud et la ministre déléguée au Budget, Salamatou Gourouza. Celle-ci entendait s’opposer à une proposition de nomination au poste de directeur général du Budget soumise par Jidoud, sans même l’avoir consultée et requis son avis. L’affaire a d’autant plus courroucé la ministre Gourouza que l’heureux élu de Jidoud est cité dans une affaire de tricherie. Le ministre des Finances voulait à tout prix imposer son poulain comme directeur général du Budget, ce qui aurait provoqué une altercation verbale entre les deux collaborateurs. Dans cette tentative d’usurpation de prérogatives de la dame Gourouza, manifestement vue par Jidoud comme un simple supplétif sans compétences propres qu’il peut, à la limite, mépriser et piétiner, il y a une sorte de combat d’arrière-garde de la part du ministre des Finances. Entendu par la police dans l’affaire Ibou Karadjé, Jidoud, à l’époque des faits, ministre délégué au Budget, a laissé à de nombreux collègues ministres l’impression de chercher à exercer, par personnes interposées, un contrôle exclusif sur toute la régie financière, quitte à annexer à ses prérogatives, celles de sa collègue du Budget. La crise est ouverte, Jidoud n’entendant pas renoncer à son entreprise tandis que Salamatou Gourouza, aux dernières nouvelles, menacerait de démissionner si jamais le ministre des Finances obtenait le droit d’empiéter ainsi sur ses platebandes.

Laboukoye