Qu’est ce qui empêche au pouvoir de Bazoum Mohamed de prendre son envol ?

Plus de six (6) mois à la tête du Niger, c’est la question qui se pose, aujourd’hui, partout dans le pays. Bazoum Mohamed, investi Président du Niger le 02 avril 2021, peine à faire décoller son pouvoir. Il semble assurer un service minimum à la tête de l’Etat et se contenter de diriger les conseils des ministres sans avoir la latitude de prendre des grandes décisions. Tout semble décidé ailleurs comme s’il serait chargé d’expédier les affaires courantes de l’Etat. La réalité des prises de décisions se trouverait quelque part. En tout cas, pour beaucoup de nigériens, cela se constaterait dans les faits. Pour eux, le Président Bazoum Mohamed ne pourrait pas prendre une décision sans être autorisé par quelqu’un qui, apparemment, serait le grand président du Niger. C’est pourquoi, pour peux, Bazoum Mohamed ne pourrait pas agir sans l’autorisation de son mentor. Ce qui empêcherait son pouvoir de prendre son envol. La seule force qu’il détiendrait serait celle de sa signature. Sa propre sécurité ressemble à une société de gardiennage qui est commandée ailleurs. En plus, pour ces nigériens, Bazoum n’aurait pas une main mise sur les services de renseignements. Ce qui signifie que des informations capitales pourraient lui échapper et même être utilisées contre lui. A tout cela s’ajouterait pour beaucoup de nigériens le cas du commandement de la garde nationale qui serait totalement inféodé à l’ancien président. C’est donc pour toutes ses raisons que ces compatriotes disent que le Président n’aurait pas de coudées franches pour agir. Et qu’à tout prix, il doit s’affranchir des lobbies claniques pour donner une nouvelle dynamique au Niger. Un pays aujourd’hui en proie à l’insécurité de tous ordres. Il doit donc, obligatoirement, se départir de ses lobbies du mal pour résolument travailler au profit exclusif du peuple nigérien.

A.S