Rebondissement de l’affaire de détournement au ministère de la Défense nationale : Sale temps pour certains patrons du Pnds Tarayya

En dehors de cette affaire de passeport octroyé à un ressortissant libyen par l’ex ministre Bazoum Mohamed les nigériens n’ont pratiquement aucune connaissance d’une affaire scabreuse dans laquelle le nom de l’actuel Président de la République aurait été cité. Existerait-elle, ‘’wallahi’’ les nigériens très fouineurs l’aurait démasquée, surtout au moment des joutes électorales. On s’est juste cantonné à faire un tapage monstre autour de cette autre affaire pas du tout sérieuse de nationalité, comme à l’ivoirienne. Ceci dit, on peut donner un chèque en blanc à ce type en matière de mauvaise gestion ou de détournement de deniers publics. En tout cas, il vaut mieux que O’O que Google annonce aujourd’hui encore comme le plus grand voleur du Niger. Soit. Avec cette stature d’homme orthodoxe et blanc comme un oeuf, le Président Bazoum mérite la confiance des nigériens de tous les bords. Nous ne parlons pas des militants patentés et hypocrites du PNDS ; nous parlons des nigériens de tous les bords, partis politiques, organisations de la société civile, organisations syndicales ou corporatistes ; bref, tout le monde. Tout le peuple nigérien insulté dans sa dignité par des voleurs irresponsables qui apprennent à voler à leur propre progéniture. On l’a vu au ministère de l’élevage ce type indélicat qui a octroyé un marché de milliards à son enfant de sang d’à peine 18 ans ! L’indélicatesse quand tu nous tiens !

Ceci dit, il n’y a pas mieux que le Président Bazoum pour conduire une lutte non seulement acharnée mais aussi efficace contre les délinquants économiques. Et, aujourd’hui, il dispose d’une occasion en or pour se débarrasser d’éventuels contestataires, en tout cas des gens du PNDS même qui ont traîné son nom dans la boue lors des dernières joutes électorales. Il s’agit principalement de faires dont celle du ministère de la Défense. En effet c’est dans ce ministère que le peuple nigérien a été le plus insulté et spolié par des individus médiocres et hautement irresponsables. Les détournements dans ce ministère s’apparentent même à un crime car, à cause de ces indélicatesses, des milliers de familles nigériennes ont été endeuillées à jamais. De fausses armes, des munitions défectueuses, de fausses livraisons d’armes au moment où nos soldats faisaient face à un ennemi aveugle et lourdement armé ! Des soldats privés d’armes efficaces envoyés au front face à des forces électroniques ! Que de bassesses et d’irresponsabilités dans ce ministère. L’on se demande quelle conscience ont ces gens ! En tout cas, une conscience normale aurait été détractée quand elle apprendrait que des centaines de vies humaines ont disparu par sa faute. Il y a un temps, un assassin finit toujours par avoué publiquement son crime ; tellement que tuer était une chose inconnue des nigériens, un peuple très pacifique. Pour l’heure, il se susurre l’interpellation d’au moins trois des ministres qui sont passés à la tête de ce ministère. C’est de bonne guerre et si jamais le Président Bazoum encourage et soutient cette action, il en tirerait un large profit. Car, tous seront écroués, personne parmi eux ne pourrait prouver son innocence. Les économistes savent très bien de quoi nous parlons ; on ne peut jamais détourner plus de cent millions dans un ministère sans que quelque part le premier responsable, le ministre lui-même ne soit au courant ou trempé dans la supercherie. Ceci dit, toutes ces fausses factures, fausses livraisons et autres magouilles seraient sues et cautionner par ces barons du PNDS. En tout cas, tous les trois font partie du Bureau Politique National et ils font partis des critiques les plus acerbes contre le Président Bazoum. D’ailleurs, ce ceux qui ont trempé dans des afsont ces gens couverts par l’ex président Issoufou Mahamadou qui continue à intoxiquer la vie de Bazoum au point de le prendre en otage. C’était prévisible car on a osé les garder aux affaires et ils détiennent encore la réalité du terrain avec leurs directeurs et autres cadres qui s’accrochent éperdument à des postes de responsabilité. Sinon comment comprendre qu’après dix ans à la tête d’une direction ou d’un secrétariat que l’agent entame encore cinq années avec ce premier mandat de Bazoum ? Ils restent inamovibles du fait qu’il suffit qu’ils bougent pour que la couverture des détourneurs saute.

Dans tous les cas, qu’il soit simple militant du PNDS ou cacique du parti, ou bien simple allié stratégique, un détourneur de deniers publics n’est qu’un irresponsable, un simple voleur. Il faut mettre la main dessus et l’envoyer purger sa peine, tout en restituant à l’Etat du Niger ce qu’il reste de ses avoirs. Le Président de la République et ses collaborateurs sérieux ont tout intérêt à agir ainsi. Pour ce faire, ils doivent se dire qu’ils ont le soutien des nigériens de tous les bords. Ceux qui ne l’ont pas compris doivent cultiver cet esprit ; cela arrivera en prenant le temps qu’il faut. Néanmoins, une telle coalition doit naître ! Qu’elle soit politique ou associative, il faut trouver un créneau qui rendrait fort et intouchable le Président et son entourage sincère afin qu’il puisse débarrasser le Niger des voleurs qui l’ont spolié jusqu’au sang.

Mallam