Visite de terrain des membres du CESOC à Hamdalaye et Balleyara : Les conseillers s'imprègnent des initiatives du CCPHN et Proxi Fina

Dans le cadre de sa deuxième session ordinaire au titre de l’année 2021, le Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) a effectué une visite de terrain à Hamdalaye et Balleyara le samedi 30 octobre dernier. Cette visite a pour but de marquer l’adhésion totale du CESOC aux multiples initiatives innovantes des populations notamment dans le domaine agricole. C'est à ce titre que la délégation essentiellement composée des conseillers auprès du président du CESOC et des membres du cabinet de ladite institution a successivement visité le site d'agriculture mécanisée de la Confédération Coopérative Paysanne Horticole Niger de Hamdalaye et les locaux de l'agence de Proxi Fina de Balleyara, une institution de micro finance qui accompagne les populations dans plusieurs domaines dont celui de l'agriculture.

 Hamdalaye a constitué la première étape de ce déplacement. Après une visite de courtoisie au palais du chef de canton Hamdalaye, la délégation du CESOC conduite par M. Mairou Malam Ligari s'est rendue sur le site d'agriculture mécanisée, avec un système d'irrigation moderne situé à quelques encablures de Hamdalaye vers l'est. Ce site agricole aménagé sur une superficie de 10 ha a été offert gracieusement par Mayatchi Hamdalaye l'honorable Oumarou Tahirou, à la Confédération Coopérative Paysanne Horticole Niger, afin d'encourager la production locale et les cultures de contre saison.

Lors de la visite, M. Doumma Abdoussalam, membre de la Confédération Coopérative Paysanne Horticole Niger a précisé que la CCPHN est une société coopérative active sur les questions de productions et le développement de la filière pomme de terre.   "Ce site a été initié pour répondre à un défi de mécanisation de la production de la pomme de terre. A travers ce site nous essayons de mettre en œuvre des pratiques et de technologie pour voir ceux qui s'adaptent au contexte nigérien. À travers ce site nous voulons passer de 20 tonnes à 40 tonnes par hectare pour cette campagne et 60 tonnes par hectare d'ici 2027. Ce site est 100% mécanisé grâce à l'appui de notre partenaire principal Agro Sans Frontières Swiss'', a expliqué M. Doumma Abdoussalam.

A cette étape le président du CESOC a échangé avec les acteurs de la filière pomme de terre.  M. Mairo Malam Ligari a précisé que le CESOC a jugé très utile de se rendre sur le terrain afin de se rendre à l’évidence. « Après avoir échangé avec les plus hautes autorités de notre pays, le Premier Ministre SE. Ouhoumoudou Mahamadou a marqué tout son intérêt pour qu’on puisse effectuer cette visite. Le Premier ministre était très réjoui de cette initiative salutaire par laquelle aujourd’hui vous êtes en train d’expérimenter une production à grande échelle. Je pense que nous sommes sur des sites pilotes par lesquels vous voulez accroitre la production de la pomme de terre allant à 40 tonnes par hectare (ha) et au-delà. C’est sans nul doute une solution heureuse pour régler la question de la sécurité alimentaire dans notre pays. Le Président de la République, SE. Mohamed Bazoum dans le cadre de son programme veut que la question de l’agriculture soit traitée également au niveau du CESOC. Et nous savons que la question du financement l’agriculture telle que inscrite dans le programme de renaissance acte III est une préoccupation prise en compte. Le Gouvernement travaille activement là-dessus. Parce que sans financement, malgré nos potentialités, il va être difficile d’avancer. Au niveau du CESOC également nous sommes en train de réfléchir sur tous les leviers possibles dont l’actionnariat populaire pour la question de financement. Cela est possible. Et c’est ça qui va permettre effectivement un accompagnement plus nigérien de toutes les initiatives. Les partenaires qui vous accompagnent ici, je les salue et je leur demande également de croire aux populations'' a déclaré le président du CESOC, M. Mairou Malam Ligari. 

Par rapport aux préoccupations posées par les producteurs, notamment la question de stockage, l’organisation des chaines de valeur, le président du CESOC a rassuré que la mécanisation du domaine agricole fera en sorte que la production soit plus valorisée. ''Par ma voix, les conseillers du CESOC ici présents, porteront cette initiative au niveau de leur propre région en collaboration avec la Confédération Coopérative Paysanne Horticole Niger (CCPNN)'' a-t-il assuré.

A l’étape de de Balleyara, le président du CESOC a adressé les salutations et les encouragements du Président de la République SE. Mohamed Bazoum aux populations locales et les producteurs en particulier pour toutes les actions menées pour assurer la sécurité alimentaire au Niger. « En plus de ses travaux de réflexion, le CESOC doit être sur le terrain avec les producteurs pour être à votre écoute et prendre en compte toutes les préoccupations. Les initiatives qui sont développées ici au niveau du département de Balleyara avec le PROXI FINA et l’encadrement de la Confédération Coopérative Paysanne Horticole Niger font école. C’est pourquoi nous, le Conseil Economique, Social et Culturel, sommes venus pour voir ce que vous êtes en train de réaliser, vous encourager et prendre toutes vos préoccupations pour que nous puissions vous accorder tous les appuis nécessaires pour que vos initiatives puissent servir d’école dans la région de Tillabéri et dans toutes les régions du Niger'',  a dit M. Mairou Malam Ligari.

Très ému par la visite du CESOC M. Abdoulaye Nouhou Ali chef d'agence Proxi Fina Balleyara a expliqué les raisons de l'ouverture d'une agence de la structure à Balleyara et les efforts qu’ils sont en train de consentir aux profits des producteurs agricoles. Selon lui, le marché de Ballayara est l'un des centres d'attraction d'échange commercial et de l'élevage au Niger en particulier et de la sous-région en général.  ''Le partenariat entre ProxiFina et la CCPHN est un partenariat orienté vers les chaines de valeur agricole, par contre le partenariat entre ProxiFina et le CESOC repose sur le lancement de l'actionnariat populaire. Nous prions le bon Dieu que ce partenariat entre Proxifina, CCPHN et le CESOC avec la population de département de Ballayara soit un partenariat bénéfique et mutuellement avantageux pour toutes les parties prenantes'', a-t-il souhaité.

Notons que les autorités administratives des localités visitées, notamment les préfets du département de Kollo et de Balleyara et les maires de Hamdalaye et du Tagazar ont salué l'initiative du CESOC d'être en contact direct avec les populations locales.

Abdoul-Aziz Ibrahim, envoyé spécial

1er novembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/