Première Assemblée Générale de l’Association des Anciens Parlementaires du Niger : Les anciens parlementaires redynamisent la structure

L’Association des Anciens Parlementaires du Niger a tenu le 31 octobre dernier dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale du Niger sa première Assemblée Générale. Au cours de cette rencontre, les anciens députés regroupés en association devaient faire le toilettage des textes régissant leur structure et discuter des sujets comme, « en quoi les anciens parlementaires peuvent-t-il être utiles au parlement actuel ». La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le secrétaire parlementaire, le député Abdou Boubacar, représentant le président de l’Assemblée nationale et plusieurs anciens parlementaires de la République. 

Cette association des anciens députés a été créée depuis 2005 à l’initiative de l’actuel Président de la République, SE. Mohamed Bazoum et de Maïdadji Allambeye respectivement 4ème et 2ème vice-président de l’Assemblée nationale. Ainsi selon Elhadj Idrissa, président de l’association, plusieurs anciens députés se sont mobilisés pour créer l’organisation. L’association a pour but la sauvegarde et la défense des intérêts moraux et matériels de ses membres et de leurs proches, de soutenir les parlementaires en exercice en cas de besoin dans leurs travaux et d’entretenir des liens de solidarité et d’amitié entre tous ses membres, en créant diverses activités sociales, culturelles, touristiques, sportives. Elle vise également à maintenir les échanges avec les Associations d’anciens Parlementaires au niveau international au moyen de colloques, séminaires, assemblée générale etc.

Dans son allocution d’ouverture prononcée, le représentant du président de l’Assemblée nationale, honorable Abdou Boubacar, a indiqué que c’est la première fois dans l’histoire de l’auguste assemblée nationale, qu’ils se retrouvent pour une assemblée générale ordinaire de l’association. « Nous avons besoin de ces genres d’associations pour le développement au grand bonheur de nos populations face à des nombreux défis », a-t-il déclaré.

Il a pris l’engagement au nom du président Seini Oumarou que l’Assemblée nationale sera attentive aux sollicitations de l’association dans le sens d’amélioration des conditions de vie des anciens élus.

Le président de l’association, a rendu un vibrant hommage aux fondateurs, pour le rôle éminent qu'ils ont joué pour faire reconnaitre cette organisation auprès des autorités et l'inscrire comme membre de l'Association internationale des anciens parlementaires francophones. « Nous avons participé aux réunions de cette organisation à Paris, Bruxelles et Ottawa », a dit Elhadj Idrissa.

Il a ensuite expliqué que, depuis bientôt deux mois, ils ont engagé un processus de redynamisation de leur cadre organisationnel. Ainsi, un comité d'adhoc composé d'anciens parlementaires volontaires a été mis sur pied pour procéder au toilettage des textes afin de les adapter au contexte actuel. « Le comité nous a aussi proposé un programme d'actions. Tous ces documents ont été soumis à l’approbation de votre appréciation pendant les assises. Je vous invite à les examiner en ayant à l'esprit la nécessité de faire de cette association un outil utile pour le Niger et ses populations ainsi que l'affirmation de l'engagement des anciens parlementaires que nous sommes à participer pleinement au développement du pays », a déclaré le président de l’association.

Il a enfin adressé à travers l'Assemblée nationale ses remerciements aux autorités du Niger qui n'ont ménagé aucun effort pour leur permettre de mener à bien leurs activités depuis la création de l’association. 

Seini Seydou Zakaria

02 novembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/