Lancement d’une série d’ateliers de formation du CNDP avec l’appui du PAGOD : Outiller les responsables régionaux des partis politiques sur les techniques de négociation et de médiation

Le Conseil National de Dialogue Politique (CNDP) a lancé, en partenariat avec le Programme d'Appui à la Gouvernance Démocratique (PAGOD), une série de formations destinées aux responsables régionaux des partis politiques sur les techniques de négociation et de médiation. L’atelier marquant le démarrage des assises s’est tenu du 5 au 6 novembre dernier à Niamey. C’est la directrice de cabinet adjointe en second du Premier Ministre, président du CNDP, Mme Hadari Zeinabou Garba qui a procédé au lancement de la série de formations, en présence de la Cheffe du bureau de la coopération suisse.

Le Secrétariat Permanent du Conseil National de Dialogue Politique, initiateur de la présente session de formation, apporte un appui à ce cadre d'échanges pour la prévention des conflits politiques au Niger. A l’entame de son discours, la directrice de cabinet adjointe en second du Premier ministre a salué des résultats particulièrement appréciables que le CNDP a enregistrés en tant que modèle de cadre de concertation et de consensus entre les forces politiques. «Ce modèle a inspiré beaucoup de pays de la sous-région. Ce dont nous nous réjouissons», a-t-elle dit.

La représentante du Premier ministre a expliqué qu’en dehors des rencontres d'échanges entre les différentes sensibilités politiques et le Gouvernement, le CNDP est aussi un cadre de renforcement des capacités des partis politiques sur les questions de gouvernance démocratique, de citoyenneté et de culture de la paix. Cette démarche vise à renforcer la stabilité politique et institutionnelle de notre pays qui est aujourd'hui cité en exemple comme un modèle de démocratie. «Nous ne pouvons renforcer notre modèle de démocratie sans promouvoir le dialogue politique car, comme vous le savez le dialogue est une modalité de la démocratie», a déclaré la directrice de cabinet adjointe en second du Premier ministre. «Cette formation est importante. Elle va vous servir dans votre vie de tous les jours mais aussi en tant que futures élites de vos partis respectifs», a dit aux participants, Mme Hadari Zeinabou Garba.

Dans son intervention à cette occasion, la cheffe du bureau de la Coopération suisse au Niger, Mme Pia Hänni a expliqué que dans ce processus, la médiation et la négociation sont des outils importants. «Ainsi, les partis politiques devront s'approprier ces outils qui sont et demeurent des valeurs essentielles pour aboutir à des réformes démocratiques durables et à la promotion du consensus politique autour de critères communs de consolidation du processus démocratique», a-t-elle soutenu. La coopération suisse salue et soutient cette initiative et mesure pleinement toute la portée de la volonté du CNDP de renforcer les capacités des partis politiques à mieux accomplir leurs missions. «J'aimerais bien réitérer notre engagement à accompagner le Niger dans le renforcement de la démocratie et l'État de droit», a déclaré la cheffe du bureau de la Coopération suisse au Niger.

La Coopération suisse au Niger entend accompagner le CNDP dans l'accomplissement de sa mission première qui est la promotion du dialogue politique. C’est ce partenaire qui finance déjà le programme d'appui à la gouvernance démocratique (PAGOD) dont les résultats envisagent un dialogue politique plus inclusif et permanent.

Ismaël Chékaré

08 novembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/