Atelier national de sensibilisation et de vulgarisation des directives sur l’efficacité énergétique de l’UEMOA au Niger : Promouvoir l’efficacité énergétique en vue de rationnaliser la consommation de l’énergie

Du 8 au 9 novembre 2021, le Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables organise, en collaboration avec la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et de l’IFDD (Institut de la Francophonie pour le développement durable), un atelier de sensibilisation et de vulgarisation des directives sur l’efficacité énergétique de l’UEMOA au Niger. C’est une quarantaine de participants, composés d’ingénieurs, des techniciens, des membres des associations des consommateurs, ceux de la société civile, ainsi que des représentants de l’UEMOA et de l’IFDD qui prennent part à cet atelier. L’objectif de cette rencontre est de présenter les deux directives de l’UEMOA relativement à l’efficacité énergétique mais aussi de sensibiliser et de déterminer le rôle que chacun doit jouer dans la mise en œuvre de ces deux instruments juridiques communautaires, qui seront transposés dans l’ordonnancement juridique national. C’est le SGA dudit ministère, M. Yagi Hakimi Salifou qui a procédé à l’ouverture des travaux.

Les deux directives de l’UEMOA en question la directive N0 04/2020-/CM/ UEMOA et la directive N0 05/2020/CM/UEMOA, toute deux datant du 26 juin 2020, portant respectivement sur l’étiquetage énergétique des lampes électriques et des appareils électroménagers et fixant des mesures d’efficacité énergétiques dans la construction de bâtiments dans les Etats membres de l’UEMOA.

Dans intervention, M. Salifou a rappelé que la vision des plus hautes autorités nigériennes, telle que déclinée dans le document de la politique nationale de l’électricité, adopté en octobre 2018, est de faire de l’énergie électrique un véritable moteur du développement durable grâce à l’accès universel d’ici 2035. «La mise en œuvre de la stratégie nationale d’accès à l’énergie prévoit le développement des réseaux inter connectés et des mini-réseaux, la distribution des kits individuels et la promotion de l’efficacité énergétique à travers un plan directeur d’électrification élaboré à cet effet, en vue d’atteindre cet accès universel», a-t-il souligné. Le SGA a ensuite ajouté que le programme d’efficacité énergétique de l’UEMOA, objet de la présente rencontre, cadre parfaitement avec la politique gouvernementale en matière d’utilisation rationnelle de l’énergie et de diminution des émissions du CO2, conformément aux accords internationaux souscrits, relatifs à lutte contre le changement climatique.

Pour le Représentant de la Commission de l’UEMOA, M. Issoufou Oumar Maïga, les projets d’étiquetage énergétique des lampes et des appareils électro-ménagers et d’efficacité énergétique des bâtiments au sein de l’UEMOA ont  permis  d’obtenir  un ensemble de résultats pilotes et innovateurs et d’accélérer la transformation du marché de l’efficacité énergétique dans la région grâce à la mise à disposition de données et au soutien apporté à l’écosystème des acteurs» a-t-il estimé. Pour M. Oumar Maïga, la dimension régionale de ce programme présente l’intérêt d’aligner l’efficacité énergétique sur les ambitions de consolidation d’un marché régional de l’énergie durable et d’intégration économique de l’Union. Il permet par ailleurs de créer dans tout l’espace UEMOA une dynamique de mise en place des outils normatifs et réglementaires susceptible d’être soutenue jusqu’à son aboutissement.

Quant au responsable de la Commission Nationale de Tutelle et Suivi (CNTS) de la mise en œuvre du Programme régional de l’économie d’énergie, M. Almoustapha Boucar, il est revenu sur le rôle important de l’énergie dans le développement de tous les secteurs de la vie. «La disponibilité de l’énergie à un coût abordable est essentielle pour la compétitivité de nos industries et l’amélioration du cadre de vie de nos populations», a-t-il ajouté. M. Boucar s’est dit convaincu que ces deux initiatives communautaires pour la promotion des équipements économes en énergie ainsi que la construction de bâtiments moins énergivores conduiront à la réduction de la pollution environnementale et de la facture énergétique des ménages ainsi que des entreprises dans l’espace UEMOA.

Mahamadou Diallo

09 novembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/