Réunion de synthèse des missions d’évaluation de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique : Le Chef du gouvernement annonce l’élaboration d’un plan d’urgence pour assister les populations affectées

Le Premier ministre, Chef du gouvernement SE Ouhoumoudou Mahamadou a présidé, hier après-midi, la réunion de synthèse des missions effectuées par des ministres dans le cadre de l’évaluation de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique 2021. La mission d’évaluation de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique est un exercice auquel des membres du gouvernement sont déployés à la tête de fortes délégations sur l’ensemble du territoire pour collecter des données qui serviront de bases en vue d’orienter ses actions.  Les résultats issus de la synthèse vont sûrement orienter le choix du gouvernement dans l’élaboration de plans de riposte de soutien, et d’urgence pour assister les populations affectées. A cet effet, le Chef du gouvernement a passé la parole aux membres du gouvernement ayant sillonné les régions du pays pour  présenter les résultats de leurs missions.

Il ressort des différentes présentations que les résultats de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique révèlent des disparités d’une localité à une autre, une inégale répartition des pluies dans le temps et dans l’espace, avec des arrêts précoces des pluviométries ayant occasionné entre autres des déficits céréaliers, fourragers. Il a été également relevé des attaques des ennemis des cultures par endroit, de feu de brousse, etc. Notons aussi la hausse des prix des produits céréaliers, malgré leur disponibilité sur les marchés. Certes, le gouvernement a investi des moyens pour assister les populations, mais force est de constater que les résultats enregistrés nécessitent davantage l’intervention de l’Etat à travers les recommandations formulées par les différentes missions.

 Tirant la synthèse de ce qui a été dit par les différents intervenants ayant conduit à des échanges riches et fructueux,  le Chef du gouvernement a parlé de la nécessité d’élaborer un plan d’urgence compte tenu de la situation en attendant l’élaboration du plan global qui interviendra  au mois de janvier. D’après lui, le plan d’urgence peut couvrir les mois de novembre et décembre. Il a noté que l’évaluation de la campagne fait ressortir l’irrégularité des pluies, l’insécurité dans certaines zones, des inondations dans d’autres, des attaques des ennemis des cultures, la production agricole n’a pas répondu aux attentes du gouvernement.  En outre, il a indiqué que la production agricole de cette année est déficitaire contrairement à celle de l’année dernière. Face à cette situation, SE Ouhoumoudou Mahamadou a évoqué les zones qui méritent une intervention d’urgence. Le gouvernement, précise-t-il, va se préparer dans le cadre d’un plan d’urgence. Il a par ailleurs indiqué que le plan d’urgence comprend des volets d’action immédiate d’aide aux populations, mais aussi de soutien d’aide aux populations, d’action au soutien de production de cultures irriguées.

Compte tenu de l’urgence, le Chef du gouvernement a souligné que le plan sera rapidement élaboré en vue de couvrir dés maintenant jusqu’au mois de Janvier avant l’élaboration du plan global. Il a demandé aux techniciens de s’atteler à l’élaboration du plan d’urgence  afin de le soumettre à l’appréciation du gouvernement dans un délai d’une semaine. Le Premier ministre s’est félicité du travail remarquable abattu par les missions ministérielles.

Par Laouali Souleymane(onep)

12 novembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/