Déclaration des organisations de la société civile féminine du Niger sur la lutte contre la COVID 19 : Les femmes leaders appellent à la vigilance et au respect des gestes barrières

Les organisations de la société civile féminine du Niger ont rendu publique, hier, mardi 25 Août 2020, dans l’après-midi, à Africa-Hall de Niamey, une déclaration sur la lutte contre la COVID 19 au Niger. Les femmes leaders ont, à travers cette déclaration, appelé la population à la vigilance et au respect des gestes barrières jusqu’à ce que ce virus soit bouté hors du Niger.

 

Dans la déclaration lue par Mme Ibrahim Mariama Allassane, ces femmes leaders ont d’abord salué les efforts et le sacrifice du Gouvernement, des partenaires techniques et financiers du Niger, dont Counterpart et USAID, des agents de santé et de toute la population dans le respect des mesures préventives de lutte contre cette pandémie. Les structures, CONGAFEN, Fédération Kassai, MMD, REFAMP, REFCAN, RFDDH, REFELON, REFEPA, RFEN et TANADI, ont saisi cette occasion pour souligner que malgré le ralentissement de la circulation du virus au Niger, la pandémie continue de se propager encore à travers le monde et n’épargne aucun pays. Elles ont rappelé que la COVID a déjà fait 69 morts au Niger sur les 1.172 cas positifs déclarés à la date du 23 Août 2020.

Les femmes leaders constatent avec une grande inquiétude, le relâchement dans le respect des gestes barrières par un grand nombre des personnes et ont invité les populations, notamment les femmes au respect des mesures barrières. «Nous remercions la population pour l’esprit de discipline dont elle a fait preuve, en respectant les mesures de prévention. Lançons un appel à toute la population du Niger particulièrement les femmes qui jouent un rôle central dans l’éducation de la famille, de continuer à respecter scrupuleusement les mesures barrières », ont-elles dit.

Les mesures barrières dont elles appellent au respect, sont entre autres la distanciation physique d’au moins un (1) mètre entre les personnes surtout si celles-ci toussent, éternuent ou ont la fièvre ; le lavage fréquent des mains à l’eau et au savon ou au gel hydro alcoolique ; l’usage des masques dans les lieux publics ; le fait de se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou avec un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement ; jeter les mouchoirs utilisés dans les poubelles et enfin après la toux ou l’éternuement, se laver les mains au gel hydro-alcoolique ou à l’eau et au savon.

Au terme de cette déclaration, les femmes leaders ont invité les partenaires techniques et financiers à soutenir les populations en général et les femmes en particulier à surmonter les défis liés à l’impact de la COVID 19 sur leur quotidien et celui de leur famille. Elles ont enfin invité l’Etat du Niger à renforcer la communication pour un changement de comportement.

Ali Maman(onep)

26 août 2020
Source : http://www.lesahel.org/