La Fepaci rend hommage à Inoussa Ousseini

Bamako le 06 Janvier 2021

Inoussa Ousseni vient de nous quitter.  Paix à son âme.

Réalisateur de films il a œuvré aux côtés des pionniers du cinéma au combat pour l'émergence de le cinématographie africaine.

Il e ainsi côtoyé dans les années 70 ses compatriotes Oumarou Ganda, Moustapha, Alassane Djingarey Maiga, Moustapha Diop et notre sœur Rahmatou Keita qui ont tissé des liens avec Sembène Ousmane, Tahar Cheria et tant d'autres pour que nos Images soient vues. Et elles étaient vues dans l'enthousiasme général de ces années 70 aux ICC et au FESPACO et dans nos salles de cinéma alors existantes. Ces mêmes années 70 vont voir naître à Ouagadougou en 1975 un embryon de l'industrie cinématographique. C'était le CIDC- CIPROFILMS pour le production et le distribution sur le continent. Cette louable initiative de 14 pays africains fut dirigée par Inoussa Ousseni.

Avant cette mission il avait décidé de s'occuper de l'administration du cinéma de son pays; convaincu que c'était une priorité. Inoussa a donc sacrifié sa carrière d'auteur -réalisateur pour se consacrer à la structuration de l'économie du cinéma. Malheureusement les États ont failli dans le gestion de CIDC- CIPROFILMS qui aurait sûrement transformé le cinéma du continent. Inoussa n'en a pas moins continué son engagement pour notre secteur à l'UNESCO où il représenta son pays le Niger.

Retenons enfin de lui le rôle prépondérant qu'II joua dans la grande réunion de la FEPACI d'où sortit le Manifeste de Niamey en 1972, un texte de référence de notre grande organisation.

La FEPACI présente ses condoléances à le famille du défunt, à l'association des cinéastes Nigériens et au gouvernement du Niger.

Inoussa dort en paix et que la terre te soit légère.

Le secrétaire Général
Cheik Oumar Sissoko