Du rififi au quartier Abidjan : Une opération de distribution de vivres met à nu les turpitudes d’un député

 Selon une source crédible, le 16 février 2021, une fondation de bienfaisance aurait organisé une opération de distribution de mille kits de vivres aux populations de Niamey à la grande Mosquée. A la veille de cette opération, le 15 février 2021, un député très proche du régime se serait octroyé une cinquantaine de tickets. Un ticket donne droit à un kit. Et le kit est composé d’un sac de riz, un carton de pattes alimentaires, de l’huile et du sucre. Cela pour permettre aux populations démunies d’avoir pour quelque temps la pitance quotidienne. Mais c’est sans tenir compte de l’esprit frauduleux et insatiable d’un député résidant dans le quartier. Pour mettre en ?uvre sa fraude et sa voracité, le député aurait remis sa cinquantaine de tickets à un de ses amis, ancien joueur de football, qui serait chargé de trouver des jeunes du quartier qui vont récupérer les kits moyennant 500 FCFA. Au cours de la cérémonie de remise des kits à la grande mosquée, les jeunes se seraient rendus compte que les kits leurs reviennent et auraient refusé de les remettre au député et à son acolyte qui attendraient leur butin dans un bureau situé vers le grand marché en quittant le rond point balafon. En plus, les jeunes auraient décidé de porter plainte contre le député et son ami. Lesquels auraient remué ciel et terre pour étouffer l’affaire. C’est cette honteuse affaire qui est au centre des débats dans les fadas du quartier Abidjan. Un député national qui s’adonne à une telle pratique indigne pour vouloir s’accaparer des vivres destinés aux populations démunies. Avec tous les avantages que lui procurent son titre de député et sa proximité avec le pouvoir en place, il saute sur des sébiles distribuées aux pauvres. C’est dans ces pratiques aux antipodes de la morale sociale que le Niger est plongé depuis 2011.