G- 5 Sahel : Quand des soldats tchadiens heurtent la morale au Niger

Depuis leur arrivée en territoire nigérien, des soldats tchadiens, en mission dans le cadre de la lutte contre le terrorisme pour le compte de G-5 Sahel, se mettent à violer la morale sociale et les droits humains. Ils s'arrosent des droits sur les femmes et les biens d'autrui pour satisfaire leurs fantasmes. Ils foulent aux pieds la morale pour déséquilibrer les sociétés. A Téra dans la région de Tillabéry, ils se croient en territoire conquis et de non droit. Ils se saoulent, menacent, pillent et violent les femmes. Ils sont sans aucune moralité, pire que les terroristes qu'ils sont sensés combattre. Ce crime abominable se passe dans la région sans qu'aucune autorité nationale réagisse pour y mettre fin. Seules les associations des droits de l'homme, la presse privée et les lanceurs d'alerte sur les réseaux sociaux en font échos. Elle considère (l'autorité) cette violation des droits de l'homme comme étant un épiphénomène qui ne nécessite aucune réaction. Mais, quand c'est un opposant ou un citoyen lambda qui donne son avis sur la gestion de la cité, ne serait-ce que sur les réseaux sociaux, les autorités se seraient précipitées pour le rechercher même dans une botte de foin pour le faire arrêter. C'est dans cette situation d'injustice sociale et de non droit que le Niger, notre pays, se trouve depuis l'arrivée de la bande des socialistes au pouvoir. Un Niger meurtri par les comportements peu responsables de ses dirigeants. De 2011 à ce jour, les libertés publiques sont bafouées et les biens de l'Etat spoliés par la classe dirigeante. C'est, peut être, cette honteuse situation dans laquelle se trouve le pays qui a donné droit à certains soldats tchadiens de vouloir heurter la morale de notre société.
Laboukoye