Formations des entrepreneures par la mission diplomatique américaine au Niger : Autonomiser les femmes en développant leurs compétences entrepreneuriales en temps de crise

Le Centre culturel américain de Niamey a abrité le vendredi 23 avril dernier, la cérémonie officielle de lancement du programme «Autonomisation des femmes entrepreneures afin de développer leurs compétences entrepreneuriales en temps de crise». Ce programme qui durera neuf (9) mois vise à renforcer la croissance économique inclusive et durable au Niger. Ce lancement intervenu en début de soirée a été couplé à une rupture collective de jeûne organisée pour les femmes entrepreneures qui prennent part à la formation.

Au lancement des activités, le directeur de la diplomatie publique, M. Stephen Dreikorn, a salué un programme qui respecte les femmes et les aide à développer leurs entreprises au Niger, en lien avec les préceptes de l’islam et de son Prophète. Il s’est dit enthousiasmé par ce programme en raison de son approche multidimensionnelle. Le formateur des femmes entrepreneures et le personnel de l’ambassade a précisé le diplomate, tiendront des séances de formation mensuelles, visiteront les places d’affaires, offriront du mentorat et d’autres formations qui «aideront les femmes entrepreneures à commercialiser leurs produits, à soutenir des idées novatrices et à renforcer leur résilience en période de crise».

M. Stephen Dreikorn a annoncé aussi que l’ambassade organisera, sur la durée du programme, deux (2) concours «Shark tank» qui seront utilisés par les femmes entrepreneures pour perfectionner leurs compétences de vente et réfléchir stratégiquement à la façon de présenter leurs produits. Il a en outre précisé que l’ambassade des Etats-Unis au Niger accueillera toujours en lien avec le programme une foire artisanale afin de fournir un lieu de commercialisation aux entrepreneures. «Je suis émerveillé de votre talent et j’ai hâte de voir votre sens aigu des affaires grandir. J’ai également hâte de voir comment chacune d’entre vous contribuera à stabiliser l’économie du Niger», a-t-il dit.

A la fin de la cérémonie officielle de lancement, Mme Fatoumata Keffi, présidente des femmes entrepreneures, a exprimé la reconnaissance des femmes de leur groupement à l’endroit de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Niger pour «son soutien marqué en faveur de l’autonomisation et du bien-être de la femme» au Niger. Elle a rappelé que la présente formation vient après plusieurs autres initiées par le même partenaire à destination des femmes de son groupement. Mme Fatoumata Keffi a souligné que grâce à ce partenariat avec la représentation diplomatique au Niger, des points focaux ont été formées parmi les femmes et mises à disposition de leurs consœurs dans chaque région du pays. «Nous demandons que ce partenariat se renforce davantage et qu’au-delà de l’organisation de foires périodiques, les femmes entrepreneures soient dotées d’instruments entrepreneuriaux à même d’assurer la pérennité des acquis», a-t-elle souhaité.

A l’appel du Muezzin, l’ambassade américaine a offert une rupture collective aux femmes entrepreneures qui suivent la formation. Auparavant dans son discours, le directeur de la diplomatie publique a appelé l’ensemble des citoyens à continuer de travailler pour la paix, «pas seulement pour ce mois-ci, mais tout au long de l’année». M. Stephen Dreikorn les a appelés à garder perpétuellement dans leurs cœurs «l’esprit de Ramadan alors que nous poursuivons des objectifs communs et que nous travaillons à ce que le Niger se lève». Pour le diplomate américain, l’esprit de Ramadan est de rendre service aux autres, de compatir et de demeurer solidaire.

Souleymane Yahaya(onep)

28 avril 2021
Source : http://www.lesahel.org/