Le prestigieux « Life Time Achievement Awards », décerné au Professeur Khalid Ekhiri !

Après les distinctions de la société civile nigérienne, décernées le 29 juillet 2021, le Professeur Khalid Ekhiri, Président de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH), a été honoré cet après-midi du vendredi 06 août par « Le Life Time Achievement Awards », des mains de l’Ambassadeur de la République Islamique du Pakistan auprès de la République du Niger. Le Life Time Achievement Awards couronne l'ensemble d'une carrière, l'ensemble d'une œuvre dans l'accomplissement d'une vie publique dans diverses catégories, telles l'éducation, la médecine, les affaires, la culture, l'art, la science, l'architecture, les sports, l'industrie de la mode et les médias. C’est un prix honorifique remis à des personnalités ayant fait preuve d’un engagement et d’un dévouement unique et contribué à développer la perception et la connaissance.

La cérémonie solennelle de remise s’est déroulée à l’Ambassade du Pakistan à Niamey, en présence de plusieurs personnalités (politique, économique, social, culturel et médiatique). Lors de la remise officielle, l’Ambassadeur du Pakistan, M. Ahmed Ali Sirohey a rendu un vibrant hommage au Professeur Khalid Ekhiri pour son engagement en faveur des Droits Humains et de la recherche.

J’ai connu le Professeur Khalid que j'admire beaucoup, depuis trois décennies. A notre première rencontre, je le revois encore, avec son turban blanc et toujours dans le même accoutrement. Depuis, nous sommes inséparables et il est resté le même, souriant, calme et imperturbable. Durant les deux mandats passés à la CNDH (Huit ans), le Professeur Khalid Ekhiri, s’est régulièrement appuyé sur ma modeste personne. Avec son énergie débordante, son courage sans limite, sa force de persuasion, il est une personnalité humble qui reconnaît ses limites et ses atouts. Il sait qui il est. Cette culture démocratique lui a permis d’être toujours en paix avec tout le monde. Par ses connaissances techniques et relationnelles, il sait se placer au même niveau que ses semblables, même s’il ne dit rien. C’est quelqu’un qui assume pleinement ses prises de positions dont le but est d’être bon avant toute chose. L’amélioration de la vie pour le plus grand nombre était sa mission absolue. Il est réservé, toujours disposé à traiter les dossiers sensibles que bon nombre de Nigériens ne toucheront pas ; je me rappelle récemment encore du dossier d’investigations par rapport à l’attaque sanglante d’Inatès. Pouvons-nous mesurer la profondeur du sacrifice qu’il dut faire pour conduire cette mission délicate ?
Travailleur infatigable, respectueux et respectable, avalant des heures de travail à l’Université Abdou Moumouni de Niamey, il a le goût des hommes justes et honnêtes. Tout au long de son parcours qui a consacré le retour de la CNDH au statut A, j’ai noté le ferme engagement d’un dirigeant patient et tolérant. C’est pourquoi, nous apprécions inlassablement ses qualités d’homme de terrain, sage et clairvoyant.
Devrais-je évoquer brièvement les qualités personnelles de l’homme ? Le Président Khalid est un bon Chef de famille et un homme simple au quotidien. Son dynamisme et sa persévérance sont contagieux. Il est simplement humain et attentif à tout son entourage. Nous savons de quelles merveilles était capable son tempérament. La rectitude dans la parole, il parle peu, son exigence de fidélité sont autant de raisons pour lui exprimer la grande estime à cause de cette dignité, et de cette droiture dont son beau visage témoignait si bien. Malgré l’avancée en âge, il a du mal à freiner son désir d’aider, son besoin de donner son temps et d’user le reste de ses forces pour partager son savoir faire et ses expériences. Son parcours sans faute à la CNDH, a été justement favorisé par la lucidité et le sang-froid dont il fait montre tout au long de cette noble mission. La grande particularité du Président Khalid, c’est l’importance primordiale qu’il accorde au travail d’équipe et aux traitements des dossiers litigieux. Jamais notre CNDH n’était aussi bien présidée pour promouvoir et dénoncer les violations flagrantes des droits humains en amorçant des changements remarquables qu’au passage de Khalid. Je suis bien placé pour porter ce témoignage, car j’étais Commissaire des droits humains dans les années antérieures. Je saisis donc cette occasion pour présenter mes vives félicitations au Président Khalid, qui n’a ménagé ni son temps, ni ses efforts multiformes pour mériter amplement cette distinction.

Moustapha Kadi Oumani