Atelier de formation des animateurs des radios communautaires à Maradi : L’INS sensibilise les animateurs sur l’élaboration des messages sur la statistique à Maradi

L’Institut National de la Statistique, en collaboration avec la Coordination Nationale des Radios Communautaires, a organisé du 9 au 13 Août 2021, un atelier de formation des animateurs des radios communautaires. Tenue au Centre de Gestion Agrée de Maradi, cette session vise à outiller les participants sur l’élaboration des messages sur la statistique, cela en prélude au 5ème Recensement général de la population et de l’habitat (RGP/H) qui sera réalisé en 2022 par l’INS.

 Financé par la Banque Mondiale, cet atelier a concerné 35 animateurs venus des régions d’Agadez, de Diffa, de Maradi et de Zinder. Il s’agit de les outiller dans la conception de messages de sensibilisation sur le Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), pour permettre la production d’émissions radiophoniques, éveillant véritablement les consciences des populations quant à l’importance et l’utilité du RGPH.

 Dans le discours d’ouverture des travaux, la responsable de la Communication de l’INS, Aicha Amadou Ousmane, a indiqué que cet atelier a pour objectif de renforcer le partenariat entre l’INS et les médias communautaires pour la sensibilisation des populations quant à l’importance et l’utilité de la statistique, en vue de contribuer à renforcer la qualité et la fiabilité des données statistiques produites par l’INS. Elle a indiqué que l’INS prépare activement le 5ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH/2022). «De par son caractère spécial, à savoir recueillir des données démographiques, sociales et économiques se rapportant, en un temps très court, à tous les habitants du pays, le RGP/H est une opération de grande envergure exigeant l’adhésion totale et la coopération, voire son appropriation par les populations et les communautés. D’où la nécessité de procéder à une forte sensibilisation des populations, seul gage de réussite de ce recensement» a déclaré Aicha Amadou Ousmane.

 C’est pourquoi, précise la Responsable de la Communication, l’INS organise cette formation des animateurs radios communautaires pour les outiller sur les différents aspects du recensement. Pour elle, le choix des radios communautaires se justifie par le fait que ces médias constituent un support médiatique situé au cœur de la communication sociale qui s’adresse à des personnes ayant peu ou aucun accès aux médias nationaux ou régionaux. «En tant qu’alternative aux médias publics et commerciaux, sans oublier les réseaux sociaux, ces radios se caractérisent par la participation des communautés qu’elles servent, ainsi que leur responsabilité vis-à-vis de celles-ci», a-t-elle ajouté. L’INS entend mettre à profit le concours des animateurs de ces radios communautaires pour concevoir des activités de sensibilisation novatrices et la production d’émissions radiophoniques éveillant véritablement les consciences des populations sur l’utilité et l’importance de la statistique.

 Tiémogo Amadou  ANP-ONEP Maradi

17 août  2021
Source : http://www.lesahel.org/