Délinquance juvénile : Ces jeunes qui excellent dans le vol à l’arraché

«Aidez-moi, aidez-moi ! Ils partent avec mon sac !... ». Ce sont les cris de détresse lancés par une dame dont des  jeunes à moto viennent d’arracher le sac à main contenant de l’argent, des pièces d’identité et son téléphone portable, et autres biens. C’était la semaine dernière aux alentours  du marché de Dar Es Salam de Niamey.

De nos jours, de tels cas sont devenus très fréquents dans les rues de la capitale où le  phénomène du vol à l’arraché pratiqué par des jeunes délinquants prend de l’ampleur. Un peu partout, surtout dans certains quartiers périphériques, des endroits animés ou pas, le vol à l’arraché gagne du  terrain.

En effet, chaque jour aux niveaux de ces lieux, on assiste impuissamment à ces genres de pratiques néfastes menées par ces jeunes délinquants.  Actuellement, les femmes constituent, dans la plus part  de cas la cible privilégiée de ces jeunes délinquants sans foi ni loi, car c’est elles qui circulent le plus souvent  avec leur inséparable sac à main, sans aucune précaution.

Ces derniers sont un peu partout sur les motos ou à pieds dans les marchés entrain de chercher une bonne occasion pour pratiquer leur sale besogne.

Interrogé à propos du but  de ce  regroupement des personnes à ce lieu, M. Adamou, a précisé  que c’est un vol qui s’était passé  présentement et que  la victime est une femme.  Selon, ce témoin, c’est une femme à qui, deux jeunes venus à bord d’une moto, ont arraché le sac à main. «  Et c’était quand ces délinquants ont pris la fuite que la dame a eu le reflexe  de crier pour  chercher de l’aide », a-t-il souligné. Selon lui, ce comportement empêche la libre circulation des personnes dans la ville. « Aujourd’hui, il y a même des endroits  qu’on ne peut emprunter  de peur d’être agressé par ces bandits », a-t-il relevé.

Au vue de la situation, il est tant que les autorités compétentes agissent avec plus d’efficacité  pour protéger les passibles citoyens qui ne vaquent qu’à leurs occupations dans la ville. Il est également  temps de s’interroger qu’en est il des cameras de surveillance installées un peu partout dans la ville ? 

Par Yacine Hassane(onep)

10 septembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/