Lutte contre la drogue : 102,615 kilogramme de cannabis, 1 740 000 Naira, un véhicule et plusieurs téléphones portables saisis 

L’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (OCRTIS), appuyé par son antenne régionale de Zinder, a démantelé le 27 Octobre 2021 un important réseau de trafic international de drogue à haut risque dans la commune de Guidimouni. Ces trafiquants arrêtés ainsi que les produits saisis ont été présentés hier 1er novembre 2021 à la presse, en présence du procureur de la République, Chaïbou Moussa et le Parquet du pôle anti-terroriste.

Selon les explications données par le directeur de la communication, Porte-Parole de la Police, Dr Abou Mountari, depuis plusieurs jours, sont régulièrement rapportées dans la région de Zinder des informations faisant état de trafics à grande échelle portant sur du Tramadol et du cannabis. C’est ainsi qu’une mission de l’Office Central de Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants (OCRTIS) appuyée par son antenne régionale de Zinder a mené des investigations qui lui ont permis de démanteler le 27 octobre 2021 un important réseau de trafic international de drogue à haut risque dans la commune de Guidimouni, où trois ((3) personnes toutes de nationalités nigériennes ont été interpellées. Ainsi, a revelé Dr Abou Mountari, 102,615 kilogrammes de cannabis, 1 740 000 naira, un véhicule de marque Toyota land cruiser et plusieurs téléphones portables ont été saisis. En effet souligne le directeur de la communication et porte-parole de la police, la drogue embarquée à partir de Lagos (Nigeria) est introduite par des employés d’une importante société étrangère de transport de ciment jusqu’à Kano où d’autres camions de transport de marchandises l’acheminent jusqu’à la commune de Malawa. A partir de Malawa, la drogue est récupérée par des motocyclistes qui l’acheminent à leur tour dans diverses contrées de la région. Il a également souligné que ce trafic repose sur un circuit de distribution très complexe impliquant le Ghana, le Togo, le Benin et le Nigeria. Le directeur de la communication, Porte-Parole de la Police a enfin appelé à la collaboration de tous les nigériens pour lutter efficacement contre ce phénomène.               

Pour sa part, le procureur de la République, M. Chaïbou Moussa a d’abord rappelé que le trafic international de drogue est une des infractions les plus pernicieuses et les plus récurrentes en matière de criminalité transfrontalière organisée. Il a par la suite salué les efforts de la police et des Forces de Défense et de Sécurité en général qui ont toujours déployé des moyens importants pour traquer ceux qui se livrent à ce genre de trafic. Le procureur de la République a aussi mis cette occasion à profit pour féliciter les services qui se sont déployés sur le terrain avec détermination et professionnalisme pour interpeller les auteurs de ces trafics et saisir la quantité des drogues. « Nous sommes avec eux, nous allons les accompagner de jour comme de nuit dans tous ce qu’ils déploient comme effort pour arriver à bout de ce trafic qui prend de plus en plus de l’ampleur dans le monde entier et dans la sous-région », a-t-il affirmé.

M. Chaïbou Moussa a en fin réitéré au nom du parquet leurs félicitations aux services et les a par la même occasion encouragés à persévérer dans la même lancée pour débarrasser le Niger de ce fléau.

Aïchatou Hamma Wakasso

02 novembre 2021
Source : http://www.lesahel.org/