La France entérine la Fin du franc CFA annoncée à Abdidjan, le 22 décembre 2019 , par le Président ivoirien Allassane Ouattara et son homologue français, Emmanuel Macron, sous forme de coups fourrés à la CEDEAO, mère de l'ECO:

FAnnonce surprise !
Entérinement , surprise !
Sacrées relations monétaires franco-africaines !

"Le projet de loi qui entérine la fin du franc CFA a été adopté le mercredi 20 mai 2020 , en Conseil des ministres, un texte « très attendu » par les pays de l'Union monétaire ouest-africaine, a annoncé la porte-parole du gouvernement , français, Sibeth Ndiaye. Ce texte valide la transformation du franc CFA, qui deviendra l'Eco en maintenant la parité fixe avec l'Euro, ainsi que la fin de la centralisation des réserves de change des Etats d'Afrique de l'ouest auprès du Trésor français, conformément à l'accord conclu fin décembre entre la France et les Etats de l'Union monétaire ouest-africaine, a-t-elle souligné."

La problématique qui se pose : avec la fin de la centralisation des réserves des devises de change des États de l'Afrique de l'Ouest, par le Trésor public français, que deviendront , les réserves de devises et les lingots d'or des pays membres de l' Union Économique et Monétaire Ouest Africaine , l' UEMOA, qui sont actuellement dans le Trésor public français ?

Pour être efficace, au service du développement économique et social des pays membres de l'UEMOA, la parité de la monnaie ECO doit être flexible et tendre vers les modalités de la mise en œuvre de la monnaie, commune unique africaine de la CEDEAO, l'ECO . Tout autre "habillage "ne pourrait être que préjudiciable aux intérêts de l'Afrique.
La fin de la centralisation des devises doit être suivie de la non non-ingérence dans la gestion de l'ECO.

L ' UEMOA n'a aucun intérêt à se laisser opposer à la CDEAO , pour des intérêts sordides d'une minorité des États qui sont à la solde des intérêts étrangers à l'Afrique.

L 'Afrique doit rester mobilisée, unie, debout, digne et solidaire ! Ou périr !

Une monnaie commune africaine au taux de change flexible, convertible à plusieurs monnaies, notamment, le dollars , le yen, le Deutsche Mark , la livre sterling, ect , est plus à même de faciliter des échanges commerciaux internationaux, florissants , équitables et justes entre l'Afrique et le reste du monde, par conséquent , ce ci permettra à l'Afrique de bien s'industrialiser et de créer des richesses.

Le montant total des devises et des lingots d'or, africains ,actuellement centralisés au Trésor français doit être transféré dans la Banque Centrale des États de l'Afrique de l'Ouest , en attendant,
l' arrivée des autres pays africains membres de la CEDEAO, co-propriétaires de la monnaie commune unique Africaine, l' ECO.
La CEDEAO et l'UEMOA se devraient d'adopter savamment, une stratégie commune, de rester unis ,solidaires en vue de tendre globalement vers l'ECO au taux de change flexible.

La réaction positive , d'une part, des pays membres de l'UEMOA , en solidarité avec les pays membres de la CEDEAO, sera très édifiante et d'autre part permettra de bien comprendre que les pays africains ont une bonne conscience, une pertinente analyse et une bonne stratégie, pour sortir du gouffre dans lequel certains puissances ex-colonisatrices veulent les maintenir.

Les pays africains doivent tirer les leçons de l'avènement de la pandémie COVID19 et prendre conscience collectivement de leur existence dans un grand continent, verso de l'humanité, qui recèle toutes les richesses de l'humanité, continent des miracles, avec qui les pays du monde doivent compter dans les concerts des nations du monde.
L ' Afrique dominera le monde, disent les analystes occidentaux les plus avertis !

Les économistes, monétaristes, intellectuels, universitaires , patriotes africains se devraient de coopérer en vue de transformer cet entérinement de la fin du franc CFA à une grande opportunité pour toute l'Afrique progressiste.

L 'Afrique doit rester, soudée, debout, digne, solidaire et offensive ou périr !

Isssoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.