La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou préside l’ouverture de la 11ème édition du SAFEM : Mobiliser 1.800 exposants, 150 000 visiteurs et une participation de 35 pays

La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou préside l’ouverture de la 11ème édition du SAFEM : Mobiliser 1.800 exposants, 150 000 visiteurs et une participation de 35 paysLa Première Dame Hadjia Aissata Issoufou, Marraine du SAFEM, a procédé hier matin à l’hôtel Radisson Bleu de Niamey, au lancement officiel des activités entrant dans le cadre de la 11ème édition du Salon International pour la Femme (SAFEM). Cette 11ème édition, prévue du 29 novembre au 8 décembre 2019 prochain au palais du 29 juillet de Niamey, est placée sous le thème : «Artisanat et entreprenariat des femmes : solutions innovantes pour l’emploi et le développement durable ».

A l’occasion de ce lancement qui marque le point de départ de l’organisation de la 11ème édition, la Première Dame Aissata Issoufou a rappelé que le véritable développement d'un pays ne peut être envisagé sans la pleine et entière participation de la femme dans tous les secteurs de la vie économique. Selon la marraine de la 11ème édition, le SAFEM constitue aujourd'hui un des plus importants outils d'intégration et d'autonomisation, permettant à la femme d'améliorer sa condition de vie, de contribuer significativement à la lutte contre la pauvreté et au développement économique du pays.

« Les résultats de la 10 édition du SAFEM qui s'est tenue du 24 novembre au 03 décembre 2017 au Palais du 29 juillet de Niamey nous ont fortement édifiés. Notre ambition à l'occasion de cette 11ème édition est de mobiliser mille huit cents (1.800) exposants (es), trente-cinq (35) pays, cent cinquante mille (150 000) visiteurs et de réaliser un chiffre d'affaires de plus d'un milliard cinq   cent millions (1 500 000 000) FCFA. Pour ma part, en tant que marraine du SAFEM, je puis vous assurer de tout mon soutien en faveur de la promotion de la femme et de l'artisanat, convaincue de son apport dans la lutte contre la pauvreté », a précisé la Première Dame.

S’agissant de l’organisation de cet événement de grande envergure, l'Agence Nationale pour l’organisation du SAFEM s'est fixée pour mission de contribuer au renforcement de l'autonomisation des femmes artisanes nigériennes et de doter le Niger d'un cadre international pérenne et professionnel de promotion de l'artisanat africain, en mettant en place les moyens nécessaires pour la commercialisation des produits artisanaux suivant une stratégie d'identité aussi bien nationale qu'africaine. « L'objectif visé est de relever le double défi de l’autonomisation de la Femme en général et de la Femme Artisane en particulier. Cette ambition, nous la nourrissons autant pour nos sœurs nigériennes que pour la Femme Africaine, plus sujette à tous les maux récurrents de la pauvreté ainsi qu'à la précarité qui marque nos communautés », assure la Première Dame Aissata Issoufou.

L'envergure internationale du SAFEM a amené l'Agence chargée de l’organisation du SAFEM à avoir des nouvelles visions et des grandes ambitions qui vont au-delà des frontières régionales et internationales. C'est dans ce sens qu'une opportunité est désormais offerte, depuis 2015, aux autres pays de venir faire la promotion de leur potentialité en matière d'artisanat et de culture dans le cadre d'un échange des bonnes pratiques. Après le Royaume du Maroc en 2015 et la République de Tunisie en 2017, c’est le Sénégal qui est retenu comme pays invité d'honneur pour cette 11ème édition du SAFEM. Parlant toujours des innovations, le SAFEM dispose désormais de son propre site web dynamique.

Présent au lancement de cette 11ème édition, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, M. Ahmed Botto, a indiqué que l’organisation du SAFEM constitue une réponse appropriée aux problèmes de débouchés des produits du secteur de l’artisanat, toute chose qui peut contribuer à la lutte contre la pauvreté au Niger. « C’est dans ce sens, dit-t-il, que les plus hautes autorités de la 7ème République, sous la clairvoyante direction de SEM. Issoufou Mahamadou, ont apprécié à sa juste valeur la contribution du secteur de l’artisanat au développement économique du pays et ont réaffirmé leur volonté et leur engagement de le promouvoir à soutenir la promotion du secteur de l’artisanat», a dit M. Ahmed Botto.  

Abdoul-Aziz Ibrahim Souley

11 octobre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Société