Lancement du Projet d’Appui à l’Autonomisation et à la Protection des femmes et filles domestiques : Promouvoir les droits des femmes domestiques

Lancement du Projet d’Appui à l’Autonomisation et à la Protection des femmes et filles domestiques : Promouvoir les droits des femmes domestiquesLa Directrice régionale de la Promotion de la femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Babadi Mariama, a procédé, hier 22 janvier au lancement officiel du Projet d’Appui à l’Autonomisation et à la Protection des femmes et filles domestiques dans la ville de Niamey. La Cérémonie s’est déroulée en présence notamment de la Représentante d’Oxfam au Niger, de la Coordinatrice dudit projet, des responsables du Ministère en charge de la Promotion de la femme, des ceux du Ministère de l’Emploi, du Travail et de la Protection sociale, de l’ANPE, des Agences de placement des travailleuses domestiques, des représentants du Conseil national de la jeunesse, ceux des travailleurs domestiques. Ce nouveau projet qui promeut les droits des travailleuses domestiques est financé par Oxfam et exécuté par l’Ong New Challenges.

Dans son intervention, la Directrice régionale de la Promotion de la femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Babadi Mariama a, au nom de la ministre de tutelle, loué les efforts que mènent l’Ong New Challenges, en faveur des jeunes filles, en particulier et des femmes en général, depuis sa création. «Actuellement, aucune mesure légale, en dehors de celle-ci, liée à la protection de la personne humaine, n’est prise dans le sens de reconnaître officiellement le travail domestique et subséquemment l’imposer dans le cadre de la contribution aux ressources publiques de l’Etat. C’est à la limite de l’informel», a reconnu la Directrice régionale. Ce projet, a dit Mme Babadi, est plus qu’important pour mettre les femmes et filles domestiques dans leurs droits. «A travers ce projet, au-delà des femmes et des jeunes filles, vous redonnez de l’espoir à beaucoup de familles et vous mettez toute la société face à ses responsabilités, à travers la valorisation du travail domestique», a-t-elle indiqué. «Cette initiative, combien louable, cadre parfaitement avec la mission et les objectifs de notre Ministère. Je tiens à réitérer le soutien indéfectible de notre Ministère dans l’accomplissement de la mission de l’Ong New Challenges», a conclu la Directrice régionale.

Dans son mot introductif, la Coordonnatrice de New Challenges, Mme Zeïnab Moussa Kaka, a indiqué que les travailleurs domestiques sont le parfait exemple des travailleuses invisibles. «Cela, du fait du caractère largement informel de leur emploi et qui les expose à toute sorte d’abus, d’exploitation et de maltraitance», a regretté la Coordonnatrice. Selon elle, ces travailleuses bénéficient, très peu, sinon pas du tout de leurs droits dont : le droit civil et politique, le droit socio-économique et culturel, le droit collectif où droit de solidarité. «C’est pour cela que le Projet d’Appui à l’Autonomisation et à la Protection des femmes et filles domestiques, vise à défendre le libre choix du travail de ces travailleuses, leur condition de travail, comme consacré par le Pacte International relatif aux droits socioéconomiques et culturels», a-t-elle indiqué. Mme Zeinab Moussa Kaka a ajouté que ce projet entend contribue à travers trois composantes qui sont la recherche, le plaidoyer et l’empowerment des filles travailleuses, à la reconnaissance et à la valorisation du travail domestique comme tout travail donnant droit à la jouissance de toutes les règlementations qui encadrent tout travail décent.

Auparavant, la Représentante d’Oxfam au Niger, Mme Illiassou Salmou Alassane, s’est réjouie de la création de New Challenges et surtout du projet de défense et de protection des femmes et filles travailleuses domestiques. Elle a renouvelé la disponibilité de son ONG à poursuivre son soutien audit projet. «Nous œuvrons, ici comme ailleurs, pour la promotion des droits de femmes et des jeunes, qui constituent nos groupes cibles privilégiées, pour la simple raison, qu’ils sont les groupes les plus vulnérables et les plus affectés par les inégalités sociales et cela dans le monde entier», a-t-elle estimé. Créée en mars 2018, sous forme d’Ong, légalement enregistrée, New Challenges s’est donnée pour mission, d’accompagner les femmes et les filles, sur toute l’étendue du territoire nigérien, à développer leur leadership, à travers le renforcement de capacités mais aussi dans la protection et la promotion de leurs droits et devoirs.

Mahamadou Diallo

23 janvier 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

 #findesviolencesfaitesauxfemmes#findesviolencesfaitesauxfemmes

 

Société