Maradi : Plusieurs activités organisées dans le cadre de la 6ème édition de la Journée Internationale de sensibilisation sur l’albinisme

La journée internationale de sensibilisation sur l’albinisme a été célébrée le 5 juillet dernier. A cette occasion, plusieurs activités ont été organisées à Maradi autour du thème retenu cette année qui est «Œuvrons ensemble pour une inclusion sociale des personnes atteintes d’albinisme au Niger».

Cette journée a été instituée par la résolution des Nations Unies en 2015, suite au constat fait sur les multiples violations de droits humains dont sont victimes les personnes atteintes d’albinisme à travers le monde, particulièrement en Afrique. Parmi les activités ainsi organisées, il y a des débats radiophoniques sur les droits des personnes atteintes d’albinisme, des consultions dermatologiques foraines au niveau du Centre hospitalier régional (CHR) et des théâtres forums.

Procédant au lancement des activités de cette 6ème édition de la journée, le Secrétaire général du Gouvernorat de Maradi, M. Soumana Karimou a indiqué que le thème choisi cette année se justifie eu égard à la situation actuelle des droits des personnes atteintes d’albinisme. Ces personnes sont en effet victimes de la persistance des préjugés sociaux ; la non prise en charge de leur situation sanitaire ; l’insertion précaire dans l’économie des milieux dans lesquels elles

vivent. Toutefois, M. Soumana Karimou a indiqué que le gouvernement de la 7ème République attache du prix à la protection des groupes vulnérables en général et des personnes atteintes d’albinisme notamment, à travers la loi sur la protection sociale et son décret d’application en cours d’élaboration. Il a salué les efforts que déploient les partenaires dont la Fondation Raoul Follereau, OXFAM, l’Ambassade de France au Niger dans cette lutte contre la stigmatisation des personnes vivants avec l’albinisme.

La présidente de l’Association Nationale des Personnes atteintes d’Albinisme au Niger, Mme Khadidia a rappelé que cette journée vise à sensibiliser les communautés par rapport aux questions de l’albinisme. Elle a longuement plaidé pour un changement de comportement vis-à-vis des personnes vivant avec l’albinisme, puisque selon elle, ces personnes ont les mêmes droits et devoirs que les autres. S’adressant aux personnes vivant avec  l’albinisme, Mme Khadidia est allée droit au but : «Arrêtez de vous sous-estimer, de vous considérer comme des êtres inférieurs. Vous êtes des personnes comme toutes les autres et vous avez le droit de prendre part à tout ce que la société entreprend. Vous devrez composer avec le reste de la communauté» a-t-elle lancé.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi

07 juillet 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

 #findesviolencesfaitesauxfemmes#findesviolencesfaitesauxfemmes

 

Société