Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

mercredi, 12 avril 2006 16:43

Sonatrach sur trois permis au Niger

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Niger Pétrole(Publié 24-01-2006)L’Algérie et le Niger ont signé à Alger un accord de coopération dans le domaine de l’exploration pétrolière et du transport du gaz, selon une information rapportée par l’APS L’accord a été signé entre le ministre algérien de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil, et le ministre nigérien des Mines et de l’Energie, Mohamed Abdoulahi, qui a effectué une visite d’une semaine en Algérie depuis le 17 janvier. Cet accord concerne l’exploration pétrolière par Sonatrach de trois blocs au Niger : ceux de Kafra, de Tamsna et de Aldjado ainsi que la participation du Niger dans la réalisation du gazoduc transsaharien Nigal qui doit relier le Nigeria à l’Algérie à travers le Niger.
L’accord prévoit aussi la formation des cadres nigériens dans le domaine de l’exploration aussi bien dans les écoles algériennes. Chakib Khelil a estimé lors de la signature que cet accord est très important, et pour l’Algérie et pour le Niger, et il a souhaité que l’Algérie puisse contribuer à la découverte de richesses afin d’aider ce pays voisin à se développer. Le ministre s’est dit aussi heureux de voir Sonatrach investir dans plusieurs blocs d’exploration au Niger et a souhaité aussi l’accès de la compagnie nationale des hydrocarbures à d’autres périmètres de recherche. Concernant le Nigal, le ministre a indiqué, en s’adressant à son homologue nigérien : « Nous allons travailler avec vigueur pour respecter nos engagements contractuels comme nous souhaitons pouvoir réaliser avec vous le gazoduc (Nigal) qui traverse le Niger », ajoutant qu’il « s’agit d’un projet rentable et qui va dans le sens de l’intérêt de toute la région ». Il faut rappeler que le gazoduc qui doit relier le Nigeria à l’Algérie via le Niger pourra approvisionner aussi bien le Nigeria que le Niger ainsi que le Sud de l’Algérie. Pour M.Abdoulahi, le ministre nigérien, la connaissance par Sonatrach du potentiel nigérien constitue un atout pouvant déboucher sur la découverte de réserves importantes et commercialisables dans l’intérêt des deux pays. Le ministre nigérien de l’Energie a affirmé que la compagnie algérienne « sera privilégiée » dans les futurs accords que son pays doit signer avec des firmes internationales intéressées par le sous-sol nigérien, lequel, selon des études, recèle un potentiel d’hydrocarbures important. Sonatrach a trois projets au Niger. Parmi ces projets, il faut citer le contrat d’exploration décroché par Sonatrach sur le bloc Aljado et qui attend l’approbation des autorités du Niger.Sonatrach a signé déjà au mois de juin 2005 un contrat d’exploration d’hydrocarbures de 29,5 millions de dollars sur le bloc Kafra (23 737 km2) .Une convention pour le bloc de Tamasna qui nécessitera un investissement de 29 millions de dollars sur 9 ans a été aussi signée. La signature de cet accord intervient à la fin de la visite officielle qu’effectue depuis aujourd’hui, en Algérie, le ministre nigérien des Mines et de l’Energie, Mohamed Abdoulaye. Il a eu des discussions avec Chakib Khelil sur les projets existants en commun entre les deux pays. Lors de son séjour en Algérie, le ministre nigérien a visité les installations pétrolières du gisement géant de Hassi Messaoud et les sièges des filiales des services pétroliers, forage, travaux aux puits, géophysique de Sonatrach. Il a aussi visité l’Institut algérien du pétrole et le Centre de recherche et de développement de Sonatrach.

Liès Sahar

Source: El Watan

Lu 2827 fois Dernière modification le mardi, 28 février 2012 13:15