Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

mercredi, 12 avril 2006 18:01

Le Niger élabore un programme d`urgence contre la grippe aviaire

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Image(Publié le 18-02-2006) Le Niger a élaboré un programme d`urgence d`un coût de 2,2 milliards de FCFA étalé sur les douze prochains mois en vue de faire face à la menace que représente la grippe aviaire pour ses populations, a appris la PANA jeudi, de source proche du Comité national mis en place pour lutter contre cette épizootie. Ce programme sera incessamment soumis à l`examen du gouvernement pour adoption et mobilisation des ressources en vue de sa mise en oeuvre, selon cette source, qui indique que l`Organisation mondiale de la santé (OMS) a d`ores et déjà marqué sa disponibilité à accompagner le pays dans la mobilisation des ressources.
"Nous sommes fiers de pouvoir venir en appui au gouvernement nigérien dans l`élaboration du plan stratégique de lutte contre la grippe aviaire. Nous allons l`accompagner dans la mobilisation des ressources en vue de la mise en oeuvre de ce plan. Il y a beaucoup de partenaires qui sont prêts à aider au financement de la lutte contre cette maladie", a souligné à ce propos le Dr Gagara Magagi.

Outre le programme d`urgence étalé sur douze mois, le Niger est en train d`élaborer un plan stratégique de lutte étalé sur une période de trois à cinq ans, a précisé la même source.

Les autorités de Niamey sont d`autant plus inquiètes qu`elles se mobilisent pour éviter que le pays, au regard de la faiblesse de ses moyens et de l`extrême vulnérabilité des ses populations, ne connaisse une situation de pandémie.

Pour l`heure, même si aucun cas de grippe n`a été signalé au Niger, des oiseaux migrateur/SOCs porteurs du virus auraient été signalés dans la région de Dosso (140 Km à l`est de Niamey).

Depuis l`annonce de l`apparition du virus H5N1 au Nigeria, les autorités de Niamey ont pris un certain nombre de mesures et procédé à la mise en place de brigades mixtes le long de la frontière avec son grand voisin afin d`empêcher l`entrée sur leur territoire, de la volaille et des ses dérivés en provenance de ce pays.

C`est ainsi qu`au titre des mesures édictées par le gouvernement, des instructions fermes ont été données aux autorités des régions de Maradi, Tahoua, Zinder et Dosso, frontalières du Nigeria, pour appréhender quiconque tenterait d`introduire des volailles ou leurs dérivés sur le territoire nigérien.

Auparavant, les autorités centrales avaient rendu public un communiqué interdisant l`importation de volailles et d`oeufs en provenance de ce pays, rappelle-t-on. Le Niger et le Nigeria partagent plus de 1500 km de frontière commune.

Cinq Etats du Nigeria dont Kano, Kaduna, Katsina situés aux portes du Niger sont touchés par l`épizootie.

Source: Angola Press

Lu 3206 fois Dernière modification le mardi, 28 février 2012 13:15