Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

(Publié le 20-06-2005) La situation agropastorale au Niger est caractérisée par un démarrage précoce de la campagne avec, à la date du 10 juin, un taux de 68,47% de villages agricoles ayant semé, contre seulement 4% l`année passée à pareille époque. Selon Mahamane Sani de la direction de la météorologie, les pluies ont débuté au mois d`avril, favorisant un cumul pluviométrique excédentaire par rapport à l`année dernière et à la normale établie entre 1971 et 2000. "La situation des semis au 10 juin nous indique un nombre total de villages agricoles de l`ordre de 10.150 dont les 68,47% ont semé, contre 4% l`année dernière à la même période", a-t-il indiqué, précisant toutefois qu`à Zinder, seuls 55% des villages agricoles ont semé contre 88% l`année passée.
Publié dans Economie
(Publié le 08-06-2005) L'Union européenne vient d'accorder au Niger une aide de 2,5 milliards de FCFA, dans le cadre de la poursuite des efforts pour l'amélioration de la sécurité alimentaire des populations nigériennes. Un accord a été signé à cet égard lundi entre le Premier ministre Hama Amadou et l'Ambassadeur Jeremy Lester, chef de délégation de la Commission européenne au Niger. Cette aide constitue la deuxième partie d'un appui communautaire à la sécurité alimentaire d'une durée de trois ans et d'un montant total de 9,8 milliards de FCFA.
Publié dans Economie
mardi, 11 avril 2006 20:11

Incendie au marché Katako de Niamey

(Publié le 15-04-205) Une centaine de boutiques ont été détruites, dans l'incendie qui a ravagé une grande partie du marché de Katako, dans la nuit de mercredi à jeudi. Le feu a pris naissance au coeur du marché, dans la zone des forgerons, voisine à celle des commerçants de matériaux de construction. il s'est aussitôt propagé dans les étals des épices, huiles, céréales, tissus... Eu égard à l'accès difficile à ce marché qui manque cruellement de couloirs amenagés de passage, les sapeurs pompiers ont eu beaucoup de peine à pénétrer au centre du sinistre.
Publié dans Economie
mardi, 11 avril 2006 10:51

Début des récoltes au Niger

(Publié le 24-09-2004)Des opérations de récoltes de mil ont commencé dans plusieurs localités du Niger, entraînant une baisse des prix de cette céréale qui passent de 15000 FCFA à 10000 Cfa le sac de 100 kg au niveau des marchés, selon le dernier bulletin d`information des services agricoles. Le mil est la céréale de base pour les Nigériens. Il est cultivé dans les zones agricoles du sud du pays, parfois en association avec le sorgho et le niébé. La situation pastorale est quant à elle marquée, de façon générale, par une amélioration progressive de l`état des pâturages malgré la médiocrité de la situation dans plusieurs zones du nord et de l`est du pays, précise t-on, de même source.
Publié dans Economie
(Publié le 17-05-2004)Adoption d'un texte sur l'adhésion du Niger à la convention sur la protection des matières nucléaires  Les députés nigériens en session ordinaire depuis mars dernier, ont adopté samedi un projet de loi relatif à l'adhésion du Niger à la convention sur la protection physique des matières nucléaires, adoptée à Vienne le 26 octobre 1979, rapporte l'agence nigérienne de presse. "Le Niger, 4ème producteur mondial d'uranium, ne peut qu'adhérer à cette convention qui vise à garantir et proteger l'utilisation, le stockage et le transport des matières nucléaires sur le territoire national ainsi que l'importance d'assurer, une protection physique de ces matières nucléaires utilisées à des fins militaires", indique un rapport de la Commission des affaires étrangeres de l'Assemblée nationale.
Publié dans Economie
mardi, 11 avril 2006 10:20

Le niger carbure à plein carbure

(Publié le 09-05-2004) Ras-le-bol de dormir sur du pétrole sans pouvoir y toucher ! Alors, le Premier ministre Hama Amadou consulte tous azimuts. Loïck Le Floch-Prigent, l'ancien patron d'Elf, affirme ainsi avoir été approché pour développer des gisements qui renfermeraient au moins 350 millions de barils de brut. Mais pour faire couler l'or noir du Niger, peut-être faudra-t-il penser à sortir... les gris-gris ! Car dans ce pays enclavé, le pétrole est, pour l'instant, bien plus source de fantasmes que de revenus.  À l'Est, une nouvelle métropole des sables. A l'Ouest, une capitale en ruines. Et au centre de tout : le pétrole.
Publié dans Economie
mardi, 11 avril 2006 10:02

la culture du sésame au Niger

(Publié le 13-04-2004) Le sésame, qui était il y a quelques années encore une culture laissée entre les mains des femmes, est en passe de devenir l’affaire de tout le monde. Les hommes s’y mettent en effet de plus en plus, et le sésame ne se cultive plus qu’en association avec d’autres produits, mais en culture pure. La production de sésame du Niger en 2003 était de 14.000 tonnes, en 2002 elle a atteint les 22.000 tonnes. Cet essor est lié au fait que ce produit constitue une source de revenus non négligeable pour les producteurs ruraux.
Publié dans Economie
(Publié le 14-03-2004)  Les participants à un forum national sur la relance de la filière cotonnière au Niger se sont engagés vendredi à porter la production cotonnière du Niger de 8.000 à 100 000 tonnes de coton-graines pour 2004, compte tenu des possibilités de mise en valeur dans différentes régions du pays.  Au terme des travaux de ce forum, les producteurs nigériens ont convenu, en matière de commercialisation, de la mise en place d`un "mécanisme approprié et opérationnel" impliquant l`ensemble des acteurs et garantissant les intérêts des parties prenantes. 
Publié dans Economie
Les enseignants des écoles publiques et les agents de la santé du Niger vont répondre mardi à l'appel à la "grève générale" de la "Coalition contre la vie chère au Niger" pour "exiger l'abrogation de la loi de Finances 2005", a appris l'AFP lundi de source syndicale. "Nous avons appelé nos militants à une grève générale mardi et à participer massivement aux activités à l'occasion de la journée internationale de l'eau, celle-ci étant une des denrées touchées par le renchérissement des prix au Niger", a déclaré à l'AFP Kassoum Issa,
Publié dans Economie
Le pétrole existe bel et bien au Niger ( voir son étendue en rouge sur la carte). La réserve dépasse largement celle du Tchad en exploitation actuellement. La nappe pétrolifère repose sur une formation géologique fossilisée, qui s’étend des frontières algéro-libyenne, au nord, à la frontière Nigérienne zone sud Diffa. Cette bande occupe toute la partie ouest du Ténéré. Le stock actuel permet bien une exploitation rentable, sans oublier que la recherche continue avec un espoir de plus en plus certain de découvrir d’autres gisement plus importants.
Publié dans Economie
Page 8 sur 42