Visite du Président de l’Assemblée Nationale de la République Française aux Usines de traitement d’Eau de la ville de Niamey : Renforcer la coopération entre la France à travers l’AFD et les sociétés en charge d’exploitation d’eau potable

Le Président de l’Assemblée Nationale de la République Française SE Claude Bartolone en visite au Niger, était hier, aux usines de traitement d’eau de Goudel et Yantala de la Société de Patrimoine des Eaux du Niger (SPEN) et de la Société d’Exploitation des Eaux du Niger (SEEN). Il s’agit à travers cette visite de consolider davantage la coopération entre la France et le Niger.

A son arrivée à l’Usine d’eau potable de Goudel, le Président du parlement français a été accueilli par le ministre en charge de l’Hydraulique et de l’Assainissement M. Barmou Salifou, les directeurs généraux de la SPEN et de la SEEN entourés de leurs   collaborateurs. En prenant la parole, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a d’abord souhaité la bienvenue au Président de l’Assemblée Nationale de la République Française. M. Barmou Salifou a par la suite salué l’excellente coopération qui existe entre les deux pays dans le cadre de l’Hydraulique et de l’Assainissement d’une manière générale notamment l’Agence Française de Développement (AFD) à travers laquelle la France finance beaucoup l’hydraulique urbaine et rurale par rapport à l’Assainissement et à l’Hygiène.

Le ministre en charge de l’Hydraulique et de l’Assainissement a également mis cette occasion à profit pour parler du Programme de la  Renaissance du Niger dans lequel, ils ont à réaliser plus de 30 000 équivalents points d’eau modernes et les

Objectifs de Développement Durable (ODD) où le gouvernement devrait aller vers l’atteinte des objectifs par rapport à l’accès universel à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement mais aussi faire un plaidoyer devant la représentation nationale française pour que cette coopération s’améliore d’avantage au plus grand profit de la population nigérienne.

 Pour sa part, le directeur général de la SEEN M. René Matillon a fait une brève présentation de l’usine de traitement d’eau de Goudel avec une capacité nominale de 85000m3 par jour et celle de Yantala avec une capacité nominale de 45000m3 par jour. Quant au directeur général de la SPEN, il a fait un bref aperçu sur l’état d’avancement du sous-secteur de l’Hydraulique urbaine entre 2001 et 2016 qui dit-il montre que  sur le plan institutionnel, les acteurs ont chacun rempli leurs obligations contractuelles.

Sur le plan des indicateurs, la production est passée de 97080m3/j en 2001 à

222 369 m3/j en 2016 ; le taux de desserte en milieu urbain est passé de 64,61% en 2001 à 93,23% en 2016. Le nombre d’abonnés est passé de 65096 en 2001 à 220 780 en 2016 et la population desservie est passée de 1 221 260 en 2001 à 3 085 860 en 2016. Les investissements réalisés de 2001 à 2016 sont selon M. Doulla Adamou, estimés à plus de 250 milliards de FCFA dans l’ensemble des 54 centres du périmètre affermé pour la satisfaction des besoins en eau des populations notamment les couches les plus défavorisées à travers les réalisations des branchements sociaux et des bornes fontaines. Ce montant, a dit le Directeur général de la SPEN, a été investis grâce à l’appui de plusieurs bailleurs de fonds dont la part de la Coopération française à travers l’AFD représente 31 153 000 000 de FCFA soit 12%.

Dans le cadre de l’atteinte des ODD à l’horizon 2030 explique le Directeur général de la SPEN, les perspectives sont envisagées dont entre autres : investir à moyen terme environ 266,2 milliards, investissements parmi lesquels figure le projet de construction de la 4ème filière de l’Usine de Goudel (Goudel IV), financé à hauteur de 50 milliards de FCFA par un consortium de quatre bailleurs de fonds dont l’AFD pour un montant de 17 054 882 000 FCFA, soit plus de 34%.

Après la visite guidée de ces deux usines, le Président de l’Assemblée Nationale de la République Française SE Claude Bartolone s’est réjoui des travaux abattus par les agents de ces deux sociétés en charge de l’exploitation et du patrimoine d’eau potable ainsi que les efforts qu’ils sont en train de consentir pour fournir  de l’eau potable à la population.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)

22 mars 2017
Source : http://lesahel.org/

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...