Le train d’Issoufou Mahamadou : Une véritable tragédie économique

 

Jusqu’à la fin des temps, les nigériens n’oublieront jamais la catastrophe économique et environnementale causée par le régime de Issoufou Mahamadou dans le cadre de la construction de ce que ses thuriféraires appellent pompeusement des rails.

Entre 2012 et 2013, dans le cadre de la fête tournante du 18 décembre qui s’est tenue à Dosso, avec l’accord du régime d’Issoufou Mahamadou, la société de l’homme d’affaires breton, Vincent Bolloré a dévasté toutes les terres fertiles situées aux abords de la RN1 pour poser des fers usés appelés, ironiquement, rails. Pour la construction du chemin de fer d’Issoufou Mahamadou, 15 milles tonnes de rails ont été posées. Des rails qui provoquent, aujourd’hui, des accidents mortels. En plus du désastre environnemental, le projet de construction de chemin de fer aurait englouti 140 millions d’euro. Une perte énorme pour l’économie nigérienne toujours en déliquescence. Une infrastructure chimérique, sans étude technique préalable, faite dans l’amateurisme pour tenter de corrompre la conscience politique des Nigériens. Aujourd’hui plus de sept (7) après, le rêve d’enfance s’est transformé en cauchemar. Les travaux sont abandonnés. Les déboires sont spectaculaires. Sur le tronçon construit entre Niamey et Dosso aucun train n’y a circulé. Les wagons rouillés, les locomotives et les fourgons inutilisés croupissent au soleil. Les fers usés posés au milieu de la route sont en train d’être enlevés par des villageois. Pour dire que le train reste « muet » et ne sifflera jamais.

Aujourd’hui, la déception est aussi grande chez les Nigériens que le mensonge politique utilisé autour du projet.

Les Nigériens se désolent toujours de l’amateurisme politique de celui qui dirigeait le pays. A travers ce projet, les ressources publiques ont été pompées. Et les Nigériens témoigneront, ce, pour toujours que leur pays a été mis à genou par celui qui se prenait comme étant un messie. Des Nigériens qui sont convaincus que les rails de Bolloré vont rester et demeurer une épine dans les bottes du Calife des camarades.

En tout cas, pour beaucoup de Nigériens, ce désastre économique doit amener la justice à poursuivre pour haute trahison.

Alpha

 

Like what you see?

Hit the buttons below to follow us, you won't regret it...