L’artiste reggae man Ibrahim Oumarou Yacouba alias Sage soldat : ‘’Destin Live’’, l’un des meilleurs albums de la musique reggae au NigerAprès son premier album ‘’Ultime Conviction’’, l’artiste reggae man Ibrahim Oumarou Yacouba alias Sage soldat vient de faire le vernissage de son deuxième album intitulé ‘’Destin Life’’. Cet album qui a connu un succès prodigieux continue de faire le buzz chez les fans de la musique nigérienne. A travers cette deuxième sortie, Sage Soldat élargit le nombre de ses fans. La qualité et la richesse de cette œuvre (‘’Destin Life’’) fait de l’auteur l’un des grands ambassadeurs de la musique du Niger. Pour véhiculer des messages forts permettant de promouvoir une prise de conscience chez les jeunes, Sage Soldat aborde plusieurs thématiques dans cet album de 12.

Dans cet album Sage Soldat a utilisé son art comme une arme, pour dénoncer certaines mauvaises pratiques qui existent toujours dans nos sociétés, à savoir la corruption, les crimes organisés, etc. Cependant, une partie de l’album ‘’Destin Live’’, comme son nom l’indique, est consacrée à la vie de l’artiste. C’est une histoire passionnelle qui parle de la vie de l’artiste et de son cursus académique.

S’agissant du nom de l’album, l’artiste affirme que les choses ont été très faciles pour lui. « Je suis né dans un pays qui tarde à reconnaître la place de l'art et de l'artiste. Souvent cela ne marche pas trop, les concerts, les sons, ne sont pas écoutés. Malgré tous ces paramètres, je n’arrive pas à raccrocher de la musique comme beaucoup l'ont fait, un moment. Plus le temps passe, plus j'écris et je sors de nouveaux titres. Alors, j'ai compris que cette musique fait partie de moi. C'est mon destin peut-être. Le titre est sorti dans cette démarche », a-t-il confié.

Sage Soldat a puisé les principales idées et son inspiration dans sa propre histoire et son parcours entre la musique et l'académie. « J'ai un master en Droit et un autre Master en Arts et Culture. Je suis donc sensé être coincé par les études plutôt que de m'adonner à la musique. Mais c'est tout à fait le contraire, la musique n'a rien freiné de mes études », a fait savoir l’artiste.

Imprimer E-mail

Culture