Le Syndicat National des agents immobiliers (SNAIN) a tenu 1er décembre dernier, au stade général Seyni Kountché de Niamey son 2ème congrès statutaire. L’ouverture de ces assises s’est déroulée en présence du Directeur de Cabinet du Ministre des Domaines, de l’Urbanisme et du logement, M. Moustapha Maï Tanimoune, du représentant de l’USTN, M. Maman Ganaou, du président du SNAIN, M. El Hadji Hamza Issa et du Secrétaire Général du SNAIN, M. Samba Hima ainsi que plusieurs invités.

Le thème retenu par le congrès est l’apport du syndicat des agents immobiliers dans l’extension de nos villes. Au cours de ces assises, les participants ont axé leurs réflexions sur la question d’urbanisation de nos villes et communes rurales. Ont été aussi évoqués certains problèmes liés à l’urbanisation dont entre autres : le problème de la ceinture verte, les coûts de l’enregistrement des actes de cession et autres titres fonciers à la Direction Générale des Impôts, la gestion et le traitement des dossiers en matière d’aménagement urbains par la ville de Niamey, à savoir le manque de cadre juridique et institutionnel pour la création, la gestion et la maitrise des honoraires des acteurs intermédiaires (revendeurs, démarcheurs, propriétaires terriens et lotisseurs privés).

Le président du SNAIN M. El Hadji Hamza Issa a indiqué que l’ensemble des actrices et acteurs du domaine se sont regroupés afin d’unir leurs forces et leurs réflexions pour faire face à l’urbanisation de nos villes et communes rurales qui semblent de plus en plus échapper au contrôle de nos autorités. Il a invité par ailleurs l’ensemble des actrices et acteurs dont en premier chef le Président de la République SE Issoufou Mahamadou, à y faire face et d’avoir une attention toute particulière à la croissance de nos villes en général et de notre chère capitale en particulier, afin de maitriser et d’éviter cette croissance galopante et démesurée des villes de notre pays.

Pour sa part, le représentant de l’USTN, M. Maman Ganaou a tenu à féliciter et encourager le SNAIN pour avoir tenu cette instance et a lancé un appel à la mobilisation pour le soutien à la centrale d’affiliation (USTN) dans son combat pour le bien être des travailleurs nigériens.

Imprimer E-mail

Société